Retour

D'importants procès commenceront cette semaine à Ottawa et à Gatineau

Trois grands procès débuteront lundi et mardi dans la région d'Ottawa-Gatineau. Trois hommes font face à la justice pour des cas de meurtres s'étant déroulés entre 2007 et 2014.

Les causes d'Ian Bush, d'Ottawa, Shakti Ramsurrun, de Gatineau, et Alain Gascon, de Quyon, seront entendues cette semaine. Voici ce qu'il faut savoir avant le début des procédures.

Le procès d'Ian Bush, accusé d'un triple meurtre

Ian Bush est accusé du triple meurtre de l'ex-juge Alban Garon, de sa femme Raymonde et de leur amie Marie-Claire Beniskos, survenu à Ottawa, en juin 2007.

Le procès se déroulera au palais de justice d'Ottawa devant un jury et durera 12 semaines.

Une évaluation psychiatrique approfondie, ordonnée par un juge en 2015, avait démontré que M. Bush était apte à subir un procès.

Le 30 juin 2007, les policiers avaient découvert le corps de trois victimes ligotées dans un condominium d'Ottawa.

Un an après la découverte des corps, un fond avait été créé pour offrir une récompense de 100 000 $ à toute personne fournissant des informations pouvant mener à l'arrestation et à la condamnation d'un suspect.

C'est après sa comparution au palais de justice d'Ottawa pour une autre affaire - celle d'un braquage au domicile du vétéran Ernest Côté, en décembre 2014 - que M. Bush a été arrêté et accusé de triple meurtre, en février 2015.

Shakti Ramsurrun finalement devant les tribunaux

Les procédures entourant le procès de Shakti Ramsurrun, accusé relativement au meurtre de sa conjointe Anne-Katherine Powers, de sa mère, Louise Lebœuf, et de son beau-père, Claude Lévesque, dans le secteur d'Aylmer, en mai 2012, débuteront lundi.

Pendant toute la semaine, les avocats de la Couronne et de la défense discuteront des procédures, puis le jury sera constitué à compter du 10 avril. En tout, 700 personnes seront convoquées. La cour espère commencer officiellement le procès le 11 avril.

Cela fait des années que cette affaire traîne et son avocat, Me Richard Dubé, avait réclamé un arrêt de toutes les procédures contre lui, en raison des délais de justice trop longs. Au total, 58 mois se sont écoulés depuis les faits et le procès n'a pas encore eu lieu.

En février, le juge Éric Downs de la Cour supérieure du Québec a rejeté cette requête.

Le procès d'Alain Gascon s'ouvrira mardi

L'homme de Gatineau accusé du meurtre au premier degré de son épouse en 2014, Alain Gascon, subira son procès à compter de mardi. Le jury sera constitué lundi, alors que 700 personnes ont été convoquées.

Le 20 avril 2014, Alain Gascon aurait assassiné son ex-conjointe Angela DiStasio. Cette dernière a été trouvée grièvement blessée dans un logement situé au 45, rue Symmes, dans le secteur d'Aylmer, à Gatineau. Mme DiStasio a été transportée à l'hôpital, où elle a succombé à ses blessures.

L'autopsie pratiquée sur le corps d'Angela DiStasio révélait que les blessures qui ont entraîné sa mort ont été causées par un objet piquant. M. Gascon qui vivait alors à Quyon, dans le Pontiac, a été hospitalisé pour détresse psychologique après son arrestation.

L'accusé et la victime ont cinq enfants et formaient un couple de longue date avant leur séparation.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine