Le principal suspect du 14e homicide de l'année à Ottawa a été accusé de meurtre au premier degré, dimanche.

Daniel Adjetey-Nelson a comparu au palais de justice d'Ottawa en fin de matinée. La veille, il s'était rendu aux autorités après qu'un mandat eut été lancé à son encontre.

L'homme de 34 ans est soupçonné d'être celui qui a poignardé Mitch Paquette, 55 ans. Les faits se sont déroulés jeudi sur l'avenue Rosenthal, dans le secteur de Carlington.

En plus de devoir répondre à une accusation de meurtre au premier degré, l'accusé a aussi été inculpé pour vol de véhicule, selon son avocat Douglas Baum.

En effet, M. Adjetey-Nelson aurait quitté les lieux du crime à bord d'une voiture, qui avait été dérobée.

L'homme devra comparaître de nouveau le 18 octobre. D'ici là, il demeure derrière les barreaux au Centre de détention d'Ottawa-Carleton. Selon son avocat, l'accusé était aussi dans l'attente d'un autre procès pour agression armée.

« Il peut seulement faire une demande de libération conditionnelle en Cour supérieure et tout ça prendrait du temps », explique-t-il.

La famille de la victime sous le choc

L'accusé Daniel Adjetey-Nelson, aurait tué le grand-père d'adoption de ses propres enfants. C'est du moins ce que soutient la mère de ces derniers, Krystal Kerwin.

Quelques jours après le drame, la maman est toujours sous le choc. « Des mots ne peuvent décrire comment je me sens », explique-t-elle.

Krystal Kerwin a toujours considéré la victime, Mitch Paquette, comme son père d'adoption et donc comme le grand-père de ses enfants.

Elle explique avoir été témoin, avec ses enfants, d'une violente chicane, entre Mitch Paquette et l'accusé.

« J'ai le souffle coupé. Mes enfants étaient là, ils ont tout vu ce qui s'était passé », rapporte-t-elle.

Plus d'articles