L'ex-animateur vedette Daniel Séguin a plaidé coupable ce matin de conduite avec facultés affaiblies causant des lésions corporelles.
Ce plaidoyer survient près de 6 ans après les faits.

Un texte de Pascale-Marie Dufour

Le 11 août 2010, Daniel Séguin conduisait sur le boulevard Taché avec un taux d'alcoolémie trois fois plus élevé que la limite légale. Il a dévié de sa voie et heurté une voiture qui conduisait en sens inverse.

La voiture de Daniel Séguin impliquée dans l'accident Photo : Radio-Canada

L'automobiliste, une femme enceinte de quelques mois, a été conduite à l'hôpital par mesure préventive.

Daniel Séguin a frappé cette voiture conduite par une femme enceinte Photo : Radio-Canada

La cour a immédiatement saisi pour un an le permis de conduire de Daniel Séguin. L'ex-animateur devra revenir devant le tribunal le 21 septembre.

La victime devrait témoigner. Selon la couronne, la jeune mère de famille se plaignait encore de raideurs au cou qui persistait quelques années après l'accident.

Le directeur des poursuites criminelles et pénales réclamera huit mois de détention pour l'ex-animateur. Selon la poursuite, l'infraction est grave, il faut une peine qui dénonce ce comportement et qui soit dissuasive.

6 ans après les faits

Quant à la décision de l'accusé de plaider coupable, la couronne réplique que s'il en avait eu réellement l'intention, Daniel Séguin aurait pu le faire dès novembre 2010, ou lors de l'une de ses 29 comparutions devant le tribunal qui se sont déroulées depuis le dépôt des accusations.

Daniel Séguin se dit aujourd'hui en partie soulagé de voir son dossier passer à une autre étape, après de longues années. 

Il pense avoir été traité avec plus d'acharnement médiatique en raison de sa notoriété.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine