CHIFFRES - Le sentiment qui habite le directeur général du Festibière d'hiver de Gatineau, Michael O'Farrell, va bien au-delà de la fierté. Depuis sept ans, il réussit à faire briller les microbrasseries canadiennes au grand plaisir des amateurs de bières.

Un texte de Joël Fitzgerald pour Tout inclus

C’est avec frénésie que Michael O’Farrell rapatrie ses troupes pour la tenue de l'édition hivernale du Festibière, devenue une tradition dans la région. L'organisateur attend plus de 6000 participants provenant des deux côtés de la rivière des Outaouais.

Gestion des cargaisons et de l'affichage, installation des kiosques et désignation des points de rassemblement sont à l’horaire.

Question de vous mettre en haleine, voici le Festibière d’hiver en quelques chiffres.

600. Le nombre de barils de bière conservés au froid dans un camion réfrigéré. Les bénévoles s'y rendent plusieurs fois par heure afin d’approvisionner les kiosques.

404. Le plus grand nombre de kilomètres parcourus par un baril de bière! Pour la toute première fois, le Festibière d’hiver accueille quatre microbrasseries américaines. Directement venues de l’État du Vermont, Idletyme, Switchback, Goodwater et 14th Star ont été appelées à faire un voyage de 404km pour participer à l’événement.

200. Le nombre de bénévoles qui construisent des kiosques, gèrent le vestiaire, guident le public et servent la bière!

150. Le nombre de variétés de bières proposés au public, allant de la blonde à la rousse en passant par l’IPA et la noire.

54. Le nombre de microbrasseries provenant du Québec, de l’Ontario et des États-Unis représentées au festival. Des brasseurs de la région, tels le Gainsbourg et le Mill Street, font découvrir leurs produits aux amateurs de bière.

30. Le nombre de couvertures disponibles pour les participants qui désirent passer du temps à l'extérieur.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu’est-ce que le fétichisme des pieds?





Rabais de la semaine