Retour

De l'engouement pour les mini-maisons à Gatineau

L'engouement pour les mini-maisons se fait sentir à Gatineau, mais la réglementation ne permet pas encore leur construction sur un terrain.

Environ 200 personnes se sont rassemblées à Sherbrooke pour promouvoir les mini-maisons. Un engouement qui a surpris le propriétaire de la firme gatinoise Lumbec, Martin Bisson.

Ce dernier a un projet pour Gatineau.

« Le Petit quartier de Gatineau, c'est un peu ce qui s'est fait à Sherbrooke, qui est un projet coopératif », explique M. Bisson. « Un complexe de 73 unités de microhabitations sur fondation, c'est notre projet de rêve et de longue haleine ».

Il ne voit pas ça comme du résidentiel seulement, mais plutôt comme un petit quartier avec des commerces et des condos.

« Village villes communauté 2.0 », estime-t-il.

La compagnie a déjà vendu beaucoup de mini-maisons à Toronto pour des terrains de camping et la vente de mini-maisons représente plus de la moitié de son chiffre d'affaires.

Cependant, la réglementation ne permet pas encore d'en implanter à Gatineau.

Malgré cela, M. Bisson se dit confiant. « Gatineau a plus d'ouverture que certaines villes », assure-t-il. « Si on regarde l'aménagement du territoire, il y a une certaine volonté de la ville de densifier, ce n'est pas juste de monter en étages »

Avec les informations de Mathieu Nadon

Plus d'articles