Retour

De Montréal à Vancouver, des familles descendent dans la rue pour le syndrome de la Tourette

Depuis huit ans maintenant, « Randonnée pour la Tourette » est une marche de 5 km qui a lieu lors d'un dimanche du mois de mars, afin de sensibiliser les Canadiens à la réalité des personnes atteinte du syndrome de Tourette.

Cet événement se déroule dans presque toutes les provinces et dans une vingtaine de villes au pays, dont Montréal, Toronto, Edmonton, Winnipeg et Vancouver.

En Outaouais, des bénévoles gatinois ont décidé de prendre part au mouvement national pour une première fois.

« Il y a beaucoup de parents qui sont laissés à eux-mêmes, qui reçoivent le diagnostic du syndrome et qui ne savent pas vraiment ce que c'est », déplore la coordonnatrice du groupe, Sophie Filiou.

Son fils a été diagnostiqué quand il avait 4 ans. Aujourd'hui âgé de 11 ans, il a dû cesser l'école parce qu'il n'était plus capable de suivre les cours.

Mme Filiou et son conjoint n'ont pas eu le choix de faire appel à un professeur particulier, payé par leur commission scolaire, afin qu'il reçoive une éducation. Pour le reste, ils doivent se débrouiller.

« On n'est pas financé. C'est nous autres. On vit sur un salaire et ce sont plusieurs parents qui sont comme ça. Il n'y a pas de ressources », rappelle Sophie Filiou.

C'est pour aider des personnes comme elle que Tourette Canada a mis sur pied cette marche.

L'organisme en profite pour récolter des fonds et attirer l'attention sur cette maladie qui atteint environ 1 Canadien sur 100.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine