Retour

De nouveaux laboratoires de recherche nucléaire ouvrent leurs portes à Chalk River

De nouvelles installations de recherche de 113 millions de dollars, à la fine pointe de la technologie, ont officiellement ouvert leurs portes, mercredi, aux laboratoires de Chalk River en Ontario.

Le ministre fédéral des Ressources naturelles, Jim Carr, qui a pris part à la cérémonie d'inauguration, croit que ces installations contribueront à la revitalisation de l'établissement. Il ajoute qu'elles permettront à Chalk River de rester la pierre angulaire de l'innovation nucléaire au Canada.

La société d'État Énergie atomique du Canada limitée (EACL) a embauché l'entreprise Laboratoires nucléaires canadiens pour la construction et l'exploitation des nouveaux laboratoires.

La nouvelle installation abritera 85 scientifiques et ingénieurs qui se pencheront sur les matériaux et les procédés dans le domaine de l'énergie nucléaire.

Selon le ministre Carr, les recherches à Chalk River permettront au Canada de poursuivre son engagement en matière de réduction des émissions de carbone et de lutte contre le changement climatique.

En tout, ce sont 10 nouveaux laboratoires à Chalk River qui seront fonctionnels d'ici mars 2018.

Le nouvel édifice qui les accueillera porte le nom de Harriet Brooks, en l'honneur de la première Canadienne spécialiste de la physique nucléaire, morte en 1933.

Ouvertes en 1944, les installations nucléaires de Chalk River ont fait l'objet de controverse dans les dernières années en raison du vieillissement de l'équipement.

En 2007, un arrêt imprévu du réacteur nucléaire avait causé une pénurie mondiale d'isotopes médicaux, ces éléments qui servent à mener différents tests médicaux.

Avec CBC

Plus d'articles