Retour

De nouvelles règles à Ottawa pour freiner la construction de maisons de chambres

Le comité de l'urbanisme de la Ville d'Ottawa a clarifié certaines règles afin de freiner les projets de construction de maisons de chambres, notamment dans les quartiers où sont situés des universités ou des collèges.

La construction ou la rénovation d'un logement de plus de quatre chambres pourrait désormais être considérée comme une maison de chambres. Le projet serait alors être soumis à des règles plus strictes.

Dans le quartier Ottawa-Sud, près de l'Université Carleton, et dans celui de la Côte-de-Sable, près de l'Université d'Ottawa, des propriétaires ont effectué des agrandissements afin de multiplier le nombre de chambres à coucher, qu'ils louent par la suite.

La demande pour du logement abordable est forte, en particulier près de ces quartiers universitaires. Certains en profitent pour aménager leur propriété afin d'accueillir des vingtaines de personnes dans certains cas, souligne le conseiller du quartier Capitale, David Chernushenko.

Le conseiller Chernushenko affirme que l'éclosion de ces maisons de chambres, qui ont parfois une apparence moche, provoque beaucoup d'autres problèmes.

« [Avec] trop d'habitants sur un lot qui n'est pas suffisamment large, où est-ce qu'on met les poubelles, les bacs verts, le stationnement pour les voitures, les vélos? », se demande le conseiller, qui déplore également la perte de jardins, d'arbres et d'espaces verts.

La modification au zonage approuvée par le comité de l'urbanisme de la Ville d'Ottawa imposerait une limite de quatre chambres à coucher par unité dans les immeubles à logements multiples.

Pour les maisons unifamiliales, le maximum de chambres à coucher serait de huit.

Toute construction ou rénovation allant au-delà de ces limites serait considérée comme un projet de maison de chambres avec des permis et des coûts différents.

Les changements approuvés forceraient également les propriétaires à aménager des espaces minimaux d'entreposage afin que les grands immeubles résidentiels aient suffisamment de place pour ranger des bacs à ordures et à recyclage.

Toutes ces modifications de zonage doivent être approuvées par le conseil municipal.

Avec les informations de Stéphane Leclerc

Plus d'articles

Vidéo du jour


Une mère et son fils offrent une danse inoubliable





Rabais de la semaine