Retour

Début d'un procès civil contre la police d'Ottawa

Au palais de justice d'Ottawa, le tribunal commence à entendre aujourd'hui la cause d'une femme qui poursuit la police d'Ottawa et la Commission des services policiers pour près de 1 million de dollars. Roxanne Carr intente ce procès au civil après une arrestation qui aurait, selon elle, mal tourné en 2008.

Roxanne Carr est arrêtée en août 2008 à la suite d'une plainte d'un citoyen. Aucune accusation liée à cette plainte n'a été portée contre elle, mais puisqu'elle résiste à son arrestation, des accusations sont déposées.

Détenue quelques heures, Roxanne Carr porte plainte contre la police d'Ottawa. Elle affirme avoir été malmenée : on lui aurait cogné la tête contre le sol et fracturé le poignet. Elle aurait subi une fouille à nu et aurait été abandonnée nue pendant plusieurs heures dans sa cellule.

L'Unité des enquêtes spéciales de l'Ontario hérite du dossier, examine la vidéo de la cellule et conclut que les six policiers impliqués dans l'arrestation ont bien agi. Le chef de la police d'Ottawa fait le même constat.

Mais après avoir vu la vidéo, les procureurs de la Couronne abandonnent les accusations contre Roxanne Carr.

Sur ordre de la cour, la vidéo de l'arrestation de Roxanne Carr sera rendue publique et distribuée aux médias.

Le procès civil de Roxanne Carr contre la police d'Ottawa doit durer deux semaines. La plaignante réclame 975 000 $.

Avec les informations de Pascale-Marie Dufour

Plus d'articles

Commentaires