Retour

Début des délibérations au procès de Marc Leduc

Le procès de Marc Leduc arrive à sa fin. Depuis mardi, les jurés doivent déterminer si l'homme de 59 ans est coupable des meurtres prémédités de Pamela Kosmack et Leanne Lawson survenus en 2008 et 2011 dans la capitale.

Les victimes, toutes deux des prostituées, avaient été sévèrement agressées puis tuées à mains nues.

Le corps de Pamela Kosmack, 39 ans, a été retrouvé, à moitié nu, sur une piste cyclable près de la station d'autobus Lincoln Field, le 4 juin 2008.

La dépouille de Leanne Lawson, 23 ans, avait été découverte dans ces circonstances similaires, elle aussi à demi dévêtue dans un stationnement du centre-ville d'Ottawa, sur la rue King Edward, le 2 septembre 2011.

Dans son plaidoyer final lundi au terme du procès, le procureur de la couronne, James Cavanagh, est revenu sur le rapport du pathologiste chargé d'analyser ces meurtres.

Dans les deux cas, des objets avaient été laissés dans le corps de victimes et l'ADN de Marc Leduc avait été retrouvé sur leur corps, notamment dans des traces de morsures.

« Ce n'est pas une coïncidence monstrueuse, ce sont deux crimes monstrueux commis par la même personne », a soutenu le procureur.

L'ADN ne dit pas tout selon la défense

L'avocat de Marc Leduc, Ian Carter, défend une théorie bien différente.

Il estime que la présence de l'ADN de son client sur le corps de Pamela Kosmack ne prouve que l'accusé a eu une relation sexuelle avec elle avant sa mort.

« Il n'y avait pas non plus de témoins oculaires de ces homicides », a rappelé l'avocat de la défense.

En mars 2015, Marc Leduc avait plaidé coupable à quatre chefs d'accusation d'agression sexuelle dans une autre affaire.

D'après CBC

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine