Retour

Début du procès du présumé fraudeur Marc Jémus à Gatineau

Dans une affaire présumée de fraude de plus de 6 millions de dollars, c'était le début du procès lundi de l'homme d'affaires Marc Jémus, à Gatineau. De 50 à 70 investisseurs auraient été floués de 2001 à 2005, selon la Couronne.

Le premier témoin à la barre a été un expert-comptable, Mark Grenon, qui a épluché les comptes de Marc Jémus, de deux complices, et de leurs compagnies.

Selon l'expert, qui a produit 27 rapports comptables, beaucoup d'argent circulait entre Marc Jémus, ses deux complices qui ont déjà plaidé coupables et des compagnies à numéro.

Mais très peu semblait revenir aux investisseurs. Pour un investissement moyen de 32 000 $, à peine 3000 $ se terminaient en rendement.

De façon globale, les investisseurs ont placé plus 9 millions de dollars entre 2001 et 2005.

Dans la même période, des compagnies à numéro, propriété de Marc Jémus et de ses complices, ont retiré plus de 4 millions de dollars. Plus de 3 millions de dollars sont allés à des inconnus, affirme l'expert, qui note l'absence de renseignements bancaires à ce sujet.

Les investisseurs ont touché que 1 800 000 $ sur les 9 000 000 $ investis.

En 2005, Marc Jémus et ses complices ont déclaré faillite.

Par ailleurs, ce sera un long procès, quatre jours sont prévus à l'horaire cette semaine.

Mais ce printemps, plus de 70 jours additionnels sont prévus, car des investisseurs viendront témoigner dans cette cause dont la preuve compte des milliers de pages.

S'il est reconnu coupable des accusations de fraude déposées par la Gendarmerie royale du Canada, M. Jémus s'expose à une peine maximale d'emprisonnement de 14 ans.

Selon un reportage de Michel-Denis Potvin

Plus d'articles

Commentaires