Retour

Début du procès pour le meurtre de Jagtar Gill, une résidente de Barrhaven

C'est ce lundi que commence à Ottawa le procès pour le meurtre de Jagtar Gill. Le crime avait secoué la petite communauté de Barrhaven, en janvier 2014. Ce serait une histoire de triangle amoureux qui serait à l'origine du crime.

Un texte de Pascale-Marie Dufour

L'assassinat de cette mère de famille aurait été fomenté et exécuté par son époux et sa présumée maîtresse.

Les deux accusés de meurtre prémédité subiront leur procès conjointement devant jury.

En matinée, les avocats de la défense et de la Couronne ont discuté de procédures pour des requêtes préparatoires. La sélection du jury pour ce procès, qui devrait durer six semaines, doit commencer la semaine prochaine.

Circonstances du meurtre

C'était le jour de son dix-septième anniversaire de mariage. Jagtar Gill, une mère de trois enfants, était seule chez elle, le matin du 29 janvier 2014, lorsqu'elle a été assassinée.

C'est sa fille adolescente qui a découvert le corps, qui gisait inerte dans une mare de sang dans le salon.

Jagtar Gill, 43 ans, avait été poignardée à plusieurs reprises au cou et aux bras. Elle aurait également été frappée à la tête avec une barre de métal.

Au moment du crime, la jeune fille de 15 ans était sortie avec son père acheter des fleurs et un gâteau pour souligner ce jour spécial.

Une communauté très inquiète

Ce meurtre d'une femme sans histoire a secoué le secteur de Barrhaven.

La victime d'origine indienne vivait avec son conjoint, leurs enfants et les grands-parents paternels dans la résidence familiale de la rue Brambling Way, depuis environ 18 mois.

Il n'y avait aucune trace d'entrée par effraction, et les images captées par les caméras de surveillance dans le quartier n'ont rien révélé de suspect.

Près de 300 membres de la communauté sikhe d'Ottawa, bouleversés et choqués par la violence subie par l'une des leurs, se sont réunis dans un temple dans les jours qui ont suivi le meurtre.

Filature policière

Cinq semaines après le meurtre, une voisine est arrêtée.

Le 9 avril, Gurpreet Ronald est formellement inculpée de meurtre prémédité.

Cette mère de famille de 34 ans et son conjoint côtoyaient la victime, et leurs enfants jouaient ensemble.

Gurpreet Ronald travaillait comme chauffeur d'autobus chez OC Transpo, tout comme le mari de la victime. Ces deux collègues avaient d'ailleurs l'habitude de voyager ensemble matin et soir pour se rendre au travail et en revenir.

Quelques jours plus tard, c'était au tour de Bhupinderpal Gill d'être arrêté. Le mari de la victime faisait l'objet d'une filature intensive depuis le meurtre.

Les policiers l'auraient aperçu en train de se débarrasser de l'arme du crime dans un secteur boisé, près de son domicile. Il semble que les deux accusés entretenaient une relation extraconjugale depuis plusieurs années.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine