Retour

Déficit anticipé de près de 6 M$ au CISSS de l’Outaouais

À quelques semaines de la fin de l'année financière, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l'Outaouais anticipe un déficit de près de 6 millions de dollars. Ce serait un premier déficit en trois ans de fusion des services de santé dans la région.

Un texte de Dominique Degré

En date du 9 décembre 2017, le CISSS de l'Outaouais enregistrait un déficit cumulatif de 5 633 197 $. L'année financière se termine le 31 mars 2018.

Plus de la moitié du déficit, soit trois millions de dollars, est attribuable à des écarts de budget relatifs à la masse salariale.

Ces dépenses seraient causées en partie par « le recours au temps supplémentaire et à la main d’œuvre indépendante, résultat de la pénurie de ressources (principalement en lien avec le taux élevé d’heures rémunérées en assurance salaire) », peut-on lire dans un document daté du 25 janvier 2018.

« Le personnel est surchargé, et est épuisé. Ce n'est pas de cette façon-là qu’on va pouvoir commencer à récupérer sur l’assurance salaire. Nous croyons qu'il faut avoir des conditions de travail qui sont plus gagnantes pour nos professionnels en soins que ce qu’on a présentement », souligne la présidente du présidente du Syndicat des professionnels en soins de l'Outaouais, Lyne Plante.

Le CISSS a également été aux prises avec des dépassements de coûts de 2,58 millions de dollars liés à l’achat de médicaments et d’autres articles courants.

Les dépassements de coûts attribuables à la masse salariale et aux dépenses courantes sont « des événements conjoncturels pour lesquels l’établissement n’a pas le plein contrôle », est-il écrit dans le document destiné au conseil d’administration du CISSS de l’Outaouais.

« On nous avait promis l’équilibre budgétaire, on nous avait dit que ce serait un moment difficile à passer. Aujourd'hui, le moment difficile n'est pas passé et il est encore devant nous », déplore pour sa part le coordonateur d'Action santé Outaouais, Jean-Charles Pichereau.

Mesures de redressement à venir

Selon la documentation dont Radio-Canada a obtenu copie, le CISSS estime que son déficit pourrait augmenter à 5 866 198 $ d’ici le 31 mars 2018, et ce malgré « un plan de mesure d’économie de 3 millions de dollars » mis en place en décembre.

« Ce qu’on prévoit faire, c’est dans l’élaboration du prochain budget, on mettra des mesures pour pouvoir finalement avoir un budget équilibré et retrouver l’équilibre », indique le président-directeur général du CISSS de l'Outaouais, Jean Hébert.

La direction du CISSS travaillerait également avec le ministère de la Santé et des Services sociaux pour trouver des fonds supplémentaires dans l’espoir d’atteindre l’équilibre budgétaire d’ici la fin de l’exercice financier 2017.

On compte parmi ces mesures du financement de 2,7 millions de dollar lié à l’achat de médicaments et un soutien financier pour le rapatriement des hospitalisations en Ontario, ce qui pourrait représenter une économie de 1,5 million de dollars pour la Régie de l’assurance maladie du Québec.

Avec les informations de Laurie Trudel et de Pascale-Marie Dufour

Plus d'articles