Retour

Déficit de l’Ontario revu à la baisse à 1,9 milliard en 2016-2017

Le gouvernement ontarien garde le cap sur sa promesse d'éliminer le déficit en 2017-2018, après avoir dépassé son objectif pour l'actuelle année financière.

Selon les résultats du troisième trimestre présentés mardi par le ministre des Finances Charles Sousa, le déficit sera de 1,9 milliard de dollars pour 2016-2017, alors que le dernier budget l’estimait à 4,3 milliards.

Les libéraux doivent ainsi battre leur cible pour la huitième année consécutive.

Au cours des trois premiers trimestres de 2016, la croissance du PIB réel de l’Ontario a dépassé celle du Canada et de tous les pays du G7.

Charles Sousa, ministre des Finances

Pourquoi le déficit est-il moins élevé que prévu?

  • Revenus plus élevés de 2,5 G$
  • Baisse du coefficient dette-PIB de 39,6 % à 38,3 % et réduction des intérêts sur la dette
  • Utilisation de 600 M$ d’un fonds de réserve

Les dépenses, elles, ont augmenté de 1,1 milliard à cause d’investissements dans les soins de santé et du coût de la remise de 8 % sur les factures d’électricité.

Critiques

Le ministre Sousa se défend de s'être fixé des objectifs peu ambitieux qui sont facilement dépassés d'année en année. « Nous avons été prudents durant toutes ces dernières années, dit-il. Et en faisant nos prévisions, nous regardons ce que prévoient les économistes indépendants. Nous continuons d'être prudents. »

De son côté, Vic Fedeli, porte-parole du Parti progressiste-conservateur de l'Ontario en matière de finances dit que les libéraux cherchent à équilibrer le budget de façon « artificielle » à temps pour les élections l'an prochain. « C'est facile de présenter un équilibre artificiel quand vous vendez Hydro One, l'édifice de la Régie des alcools, les quartiers généraux d'OPG, déplore-t-il. Ce sont des revenus qui ne sont pas récurrents. L'équilibre est artificiel, mais le vrai déficit est réel. »

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les glucides mettent-ils notre santé en jeu?





Rabais de la semaine