Retour

Déjà 10 cas de la maladie de Lyme cet été à Ottawa

Santé publique Ottawa demande à la population de prendre les précautions nécessaires pour prévenir les piqûres de tiques, qui peuvent causer la maladie de Lyme.

Cette infection est en pleine expansion au Canada. Santé publique rapporte jusqu'à présent 10 cas à Ottawa cet été.

Environ le quart de ces personnes ont été infectées dans la région de la capitale nationale. Les autres ont été piquées dans des zones à risque, notamment le long du fleuve Saint-Laurent et dans le nord des États-Unis.

L'an dernier, 71 cas ont été répertoriés dans la région d'Ottawa. C'est trois fois plus qu'en 2014, où 22 cas avaient été confirmés.

La prévention avant tout

Santé publique Ottawa recommande de porter des pantalons longs et d'employer des insecticides lorsque l'on fait des randonnées, en plus d'éviter de marcher dans l'herbe haute et les buissons.

Si on découvre une tique sur la peau, il est important de la retirer rapidement - avec des pinces à sourcils ou un petit outil prévu à cet effet - afin d'enlever l'insecte au complet.

Il est également possible de demander à Santé publique Ottawa d'analyser une tique, sur rendez-vous, mais les résultats peuvent prendre quelques mois. De plus, ceux-ci ne peuvent pas être utilisés pour prendre des décisions relatives à un traitement médical.

Un plan fédéral de lutte à venir

Une conférence réunissant la communauté médicale, des chercheurs et des patients s'est tenue à la mi-mai, à Ottawa, afin d'élaborer un cadre fédéral pour lutter contre la maladie de Lyme.

La mise en place de ce cadre est attendue dans les prochains mois, selon l'Agence de la santé publique du Canada.

Avec les informations de CBC

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine