Retour

Déneigement à Gatineau : faire moins avec plus

Alors qu'on s'apprête à embrasser avec grande joie l'été qui commence, la Ville de Gatineau a fait le bilan de ses opérations de la dernière saison hivernale. Tant pour les citoyens, que les élus et les employés municipaux, c'est un retour sur une saison cauchemardesque. Il y a peut-être de la lumière au bout du tunnel, mais un constat demeure : il y a encore une déconnexion entre les « gens dans les bureaux » et le « bon peuple ».

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais l'hiver 2015-2016, je ne l'ai pas aimé... Peut-être que c'est l'âge et le devoir d'habiller deux jeunes enfants quotidiennement - même quand ça ne leur tente pas - mais j'ai trouvé que l'hiver a frappé fort, à plusieurs reprises.

Deux tempêtes de 40 cm et de 52 cm, des épisodes de froid, du verglas... et un service de déneigement gatinois, qui a « échappé le ballon » (c'est le maire Pedneaud-Jobin qui l'a dit celle-là!).

Pendant plus de 10 jours, marcher dans la rue relevait de la course à obstacles, à un haut niveau de difficulté. Pour une personne en pleine forme, c'était déjà très périlleux d'emprunter les trottoirs! Alors, imaginez le défi pour les personnes âgées, les personnes handicapées et les enfants de vaquer à leurs occupations quotidiennes...

Des associations de résidents et des commissions scolaires ont dénoncé la situation et des centaines citoyens ont appelé leur conseiller pour faire part de leur mécontentement.

On va se le dire : la majorité des plaintes reçues par les élus était pour le déneigement. C'est le mal nécessaire d'un élu municipal. Lorsque la situation dégénère, comme ça été le cas l'hiver dernier, ils se font littéralement mitrailler. Ils ont l'épiderme sensible quand vient le temps d'aborder le sujet et lors du bilan, ils l'ont fait savoir.

Redonner le pouvoir aux politiciens

Dans son bilan, le Service des travaux publics de la Ville de Gatineau proposait aux élus d'acheter et de bonifier l'équipement à trottoirs, en plus d'augmenter le délai de déblaiement à sept jours pour les tempêtes de plus de 45 cm. Plus d'équipement et de plus grands délais. Faire moins avec plus!

Ayant de nombreux flash-back de l'hiver dernier en tête, les membres du conseil ont mis leur pied à terre et ont dit :« Non ».

Le maire Pedneaud-Jobin voulait redonner le pouvoir décisionnel aux politiciens à son arrivée à la mairie; visiblement les conseillers étaient d'accord avec lui. Ils ont rejeté la proposition, malgré la mise en garde du service selon laquelle ils ne pourraient respecter les délais prévus dans la politique de déneigement dans 15 % des cas, lors de grosses tempêtes.

La bonne nouvelle, c'est qu'il y avait aussi des propositions du Service des travaux publics pour en faire plus.

Les élus ont décidé d'améliorer l'équipement de déblaiement des trottoirs et d'acheter de nouvelles souffleuses. Il a aussi été proposé de mettre en place un centre de contrôle pour observer en temps réel le déroulement des opérations de déneigement et de recourir au privé pour soutenir les équipes municipales, en cas de besoin.

Donc, un bel hiver en perspective - si on n'a pas trop de grosses tempêtes - c'est de bon augure.

Seul l'avenir le dira...

Mais il ne faut pas mettre la charrue devant les boeufs : c'est encore bien loin l'hiver, avec ses tempêtes, les grosses couvertes et les trottoirs enneigés. Profitez de l'été, c'est le temps de passer du bon temps avec la famille et les amis. Allez au chalet, faites du camping, pêcher et jouer au golf. C'est le temps de décrocher et de se ressourcer.

Amusez-vous! Je vous retrouve pour ce billet lors de la reprise des travaux à la Ville de Gatineau, à la fin de l'été. D'ici là, vous pourrez me retrouver à la barre des Voies du retour en semaine de 15 h à 18 h sur ICI Radio-Canada Première pour une bonne partie de l'été.

Allez, sautez dans la piscine! Ciao!

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine