Retour

Dénonciation des ratés de Phénix lors du défilé de la fête du Travail

Des fonctionnaires du gouvernement fédéral ont profité du défilé de la fête du Travail, lundi, à Ottawa, pour exiger des corrections au système de paye Phénix.

L'Institut professionnel de la fonction publique du Canada, le syndicat qui représente 55 000 employés fédéraux et provinciaux, a dénoncé l'inaction du gouvernement dans le dossier durant cette marche qui a rassemblé des milliers de travailleurs.

« Ça fait presque deux ans qu'on a un problème avec Phénix. Nos membres sont payés la mauvaise paye. C'est un enjeu très grave pour nos membres, qui continue. On ne voit pas la lumière », a affirmé Debi Daviau, présidente du syndicat.

Les manifestants demandent au gouvernement de trouver des solutions concrètes pour régler les problèmes occasionnés par le système de paye.

« Il y a des employés qui ne sont pas payés. Les employés devraient être payés pour les heures qu'ils font. En implémentant ce système-là, on savait que ça ne fonctionnerait pas. L'Alliance de la fonction publique avait demandé au gouvernement de reporter le système. Ça ne fonctionnait pas et ça ne fonctionne toujours pas », a expliqué André Miller, représentant pour le syndicat des employés nationaux, affilié à l'Alliance de la fonction publique du Canada.

Pour les employés touchés par les ratés du système Phénix, la situation est difficile, eux qui doivent s'endetter puisqu'ils ne reçoivent pas les bons montants pour le travail effectué.

« C'est vraiment injuste et très frustrant. Nous faisons du bon travail. C'est dur, on utilise nos lignes de crédit et on espère se faire payer très bientôt parce que c'est vraiment inacceptable », soutient Stéphanie Torrealba, qui travaille au département de la Défense nationale.

Mme Daviau souhaite que le public continue de supporter les fonctionnaires fédéraux, « parce que la pression du public a forcé le gouvernement à faire quelque chose et qu'Ottawa comprenne que le problème existe ». Elle espère qu'Ottawa investisse toutes les ressources nécessaires et que tout soit fait pour mettre fin au problème.

Le bureau de la ministre des Services publics et de l'Approvisionnement, Carla Qualtrough, a réagi en affirmant que « résoudre les problèmes persistants du système des services de paye de la fonction publique est une priorité ».

« Nous travaillons sans relâche pour veiller à ce que les problèmes liés à la paye soient résolus aussi rapidement que possible. Nous comblons les centaines d’emplois que le gouvernement précédent a éliminés et nous faisons d’autres investissements importants, notamment au moyen d’une enveloppe de 142 millions de dollars », a déclaré la ministre dans un échange de courriel avec Radio-Canada.

Avec les informations d'Estelle Côté-Sroka

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine