L'Église Sainte-Maria-Goretti de Gatineau était pleine à craquer, vendredi, alors que des centaines de personnes étaient réunies une dernière fois pour Élisabeth Brosda.

La jeune femme dans la vingtaine a vu sa vie fauchée brutalement lorsqu'elle a été victime d'un terrible accident de la route survenu sur l'autoroute 50 le mois dernier.

Sur son cercueil se trouvait la selle d'un cheval, symbole de sa plus grande passion, l'équitation. « Toute sa vie, c'était ses chevaux, depuis l'âge de 5 ans jusqu'à ses 21 ans, ça a toujours été ça », raconte sa meilleure amie, Marilou Éthier.

C'est d'ailleurs en se rendant à une compétition équestre que la jeune femme de 21 ans est morte.

Sa voiture a été percutée de plein fouet par un autre véhicule qui a dévié de sa voie, sur l'autoroute 50 près de Grenville.

La conductrice de l'autre automobile a aussi perdu la vie.

Le copain d'Élisabeth, qui l'accompagnait ce jour-là, a survécu à l'accident. Il avait un message à lancer à tous les conducteurs.

« Soyez certain d'être à 100% de vos capacités quand on prend la route parce que c'est des tragédies comme ça qu'on veut éviter », explique Émanuel Thérien.

Une bourse en l'honneur d'Élisabeth

Ses proches, tous terriblement ébranlés face à cette mort subite et aux rêves envolés, ont décidé de créer un fond pour aider une jeune cavalière comme elle à réaliser son rêve.

Avec l'aide de la Fondation olympique canadienne, la famille d'Élisabeth Brosda espère qu'elle ne sera jamais oubliée.

Selon le reportage de Laurie Trudel

Plus d'articles