Retour

Des accusations « sans fondement », plaide le DG adjoint des Sénateurs

Paul Cambia, l'avocat du directeur général adjoint des Sénateurs d'Ottawa Randy Lee, a soutenu que les accusations de harcèlement portées contre son client sont « sans fondement ».

Il a tenu ces propos à la cour municipale de Buffalo, vendredi matin, après une brève audience où son client a plaidé non coupable à une deuxième accusation de harcèlement. Randy Lee avait déjà plaidé non coupable à la première accusation, en juin.

Paul Cambia souhaite que les accusations contre son client soient abandonnées

Le directeur génal adjoint des Sénateurs fait face à deux accusations pour avoir émis des commentaires inappropriés et frotté l'épaule d'un chauffeur de navette âgé de 19 ans à Buffalo, le 31 mai.

Il a, depuis, été suspendu par les Sénateurs.

La requête de Paul Cambia visant à rejeter ces accusations sera entendue le 20 juillet au palais de justice de la ville de Buffalo.

Le procureur du district d'Erie s'opposera à cette requête.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce chat paresseux n'ouvre même pas les yeux pour miauler





Rabais de la semaine