Retour

Des alertes Amber maintenant disponibles en français en Ontario

Après un reportage de Radio-Canada sur la diffusion d'alertes Amber en anglais seulement, la Police provinciale de l'Ontario affirme avoir corrigé le tir et assure que les alertes seront maintenant disponibles dans les deux langues officielles.

Un texte de Laurence Martin et de Valérie Ouellet

En mars dernier, une alerte Amber avait été émise en Ontario, à la suite de la disparition d'un bébé de trois mois qui se trouvait à l'intérieur d'un véhicule. 

Sauf que l'alerte avait été diffusée en anglais, à la radio et à la télévision de Radio-Canada.

Depuis mars 2015, le CRTC oblige toutes les stations de radio et de télé à relayer les alertes Amber sur leurs ondes, pour retrouver plus rapidement des enfants enlevés. 

Par contre, les diffuseurs, comme Radio-Canada, n'ont aucun contrôle sur le contenu du message. C'est la police qui prépare les messages. Ceux-ci sont ensuite relayés par la compagnie Pelmorex qui gère le Système d'agrégation et de dissémination national d'alertes. 

Le sergent Pierre Gautier, coordonnateur des alertes Amber pour la Police provinciale de l'Ontario (PPO), explique que la PPO a décidé de corriger le tir, après avoir été informée du problème par des journalistes de Radio-Canada. 

La police, ajoute-t-il, sait maintenant comment transmettre des alertes en français pour qu'elles soient ensuite relayées sur les chaînes de télévision et de radio françaises. 

Il pourrait quand même y avoir des fautes

En plus des diffusions en anglais, les messages Twitter en français contenaient des fautes lors de la dernière alerte Amber.

Le message initial de la police sur Twitter parlait d'un « 3 mois garçon enlevé de la route n ° 27 et de la zone Albion Road, à Toronto. »

Le sergent Pierre Gautier explique que dorénavant, en Ontario, le texte des alertes Amber sera rédigé par un employé bilingue de la Police provinciale. 

Il ne peut garantir à 100 %, par contre, qu'il n'y aura plus d'erreurs dans les messages en français. 

La situation devait changer, selon la direction de Radio-Canada

Le directeur de Radio-Canada en Ontario, Robert Renaud, affirme que le diffuseur public a l'obligation de diffuser tout son contenu en français en milieu minoritaire, y compris les alertes Amber. 

Mais, au-delà de ça, ajoute-t-il, c'est important que ces alertes soient en français et sans faute parce qu'on parle d'information « de la plus haute importance pour nos auditeurs » : 

Des alertes météorologiques d'urgence sont aussi diffusées sur les chaînes de radio et de télévision à travers le pays, grâce au Système d'agrégation et de dissémination national d'alertes. Dans ce cas-là, c'est Environnement Canada ou des agences provinciales qui sont responsables de rédiger les messages dans les deux langues. 

La ville de Hearst, dans le nord de l'Ontario, compte environ 90 % de francophones. 

Avec la collaboration d'Annie Poulin. 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine