Retour

Des autobus de la STO arrêtent leur trajet sans avertir des passagers

Des usagers de la Société de transport de l'Outaouais (STO) dénoncent le manque de communication envers eux.

Depuis l'affaissement de la rue Rideau la semaine dernière, les autobus de la STO en direction d'Ottawa ne passent plus par le pont Portage, mais plutôt par le pont Macdonald-Cartier, pour aller sur la rue St-Patrick puis Mackenzie King, pour enfin retourner sur Wellington, là où passent habituellement les centaines d'autobus le matin.

Sporadiquement, il arrive que certains chauffeurs doivent arrêter leur trajet sur la rue King Edward, à l'angle de la rue St-Patrick, bien loin du circuit habituel. Certains des usagers ne sont même pas mis au courant.

Cette situation est arrivée à Gabriel Bruneau, qui ne s'attendait pas à devoir quitter son autobus si loin du trajet habituel.

Les passagers sont invités à débarquer de l'autobus et d'en attendre un autre, quelques minutes plus tard, qui lui se rendra sur Wellington. Des passagers arrivent parfois en retard à leur travail ou leur rendez-vous.

De son côté, la STO explique que la situation est exceptionnelle, hors de son contrôle. La porte-parole du transporteur, Céline Gauthier, soutient qu'il faut parfois mettre fin aux circuits plus rapidement pour éviter des retards sur les prochains trajets.

La STO espère, tout comme ses usagers, retrouver son trajet habituel, le plus tôt possible.

Selon un reportage de Jérémie Bergeron

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine