Retour

Des bines et des hommes forts : un combo gagnant

Le Festival de la Bine de Plantagenet rassemblera les amateurs de fèves au lard du 15 au 17 septembre. L'événement accueille le Championnat national d'hommes forts qui se proclame le plus important au pays.

Un texte de Christelle D'Amours

Pour une septième année, le Festival de la Bine de Plantagenet invite le public à venir déguster des recettes traditionnelles et assister à une variété de spectacles.

Les festivités célèbrent bien sûr les découvertes culinaires, mais soulignent aussi le 140e anniversaire du village de Plantagenet.

Jean-Alain Lapensée, fondateur du Festival de la Bine et propriétaire de la Binerie Plantagenet, s’attend à recevoir près de 7000 visiteurs, ce qui représente une augmentation de près de 3000 personnes en comparaison avec l’an dernier. Il note aussi qu’environ 100 caravanes et autocaravanes sont attendues sur le site de l’événement alors qu’en 2016, une douzaine de véhicules récréatifs étaient au rendez-vous.

Un intérêt grandissant pour les concours de force

M. Lapensée s’explique en partie cette augmentation d’achalandage par l’engouement grandissant pour le championnat des hommes forts. « D’habitude on ne vendait pas des billets d’avance pour le samedi, mais on voit en ce moment, depuis le début de la semaine, l’engouement pour samedi seulement pour les hommes forts, les billets se vendent très bien », dit-il.

Le fondateur du Festival de la Bine se dit heureux de recevoir le Championnat national d’hommes forts à Plantagenet, puisqu’il en avait exprimé l’intention depuis quelques années. Le festival a d’ailleurs accueilli d’autres compétitions de classement amateur dans les dernières années.

« Il y a de la passion en arrière du festival et ça paraît. […] On a été extrêmement bien accueillis l’année passée », affirme Mike Saunders, fondateur du Circuit Hommes Forts et organisateur de l’événement de cette fin de semaine.

« Chaque festival où on va, il y a de plus en plus de monde », ajoute M. Saunders qui déclare que le nombre de membres inscrits auprès de son association a doublé depuis sa fondation il y a 3 ans.

Deux jours pour épater la foule

Samedi et dimanche, ce sont 14 athlètes masculins âgés de 22 à 44 ans qui s’affronteront dans huit épreuves différentes réparties sur deux jours.

Ce week-end, l’athlète Jean-François Caron défendra son titre de champion, position qu’il maintient depuis 6 années consécutives. Mike Saunders recommande également de surveiller son compétiteur Jimmy Paquette, un athlète de 24 ans classé 2e au niveau national en 2016.

Tous les compétiteurs devront exécuter chaque épreuve et se verront accorder un pointage entre 1 et 14.

Le classement sera déterminé en fonction du plus haut pointage final. « Tout peut arriver! », s’exclame M. Saunders.

Plus d'articles

Commentaires