Comme ailleurs dans la province, des camionneurs de l'Outaouais ont manifesté, lundi, pour que Québec modifie son Règlement sur le courtage en services de camionnage en vrac, qui doit entrer en vigueur après le 31 mars 2017.

Dans la région, c'est devant les bureaux des députés de Gatineau, Stéphanie Vallée, de Chapleau, Marc Carrière, et de Pontiac, d'Alexandre Iracà, que les camionneurs se sont fait entendre.

Ils souhaitent que le gouvernement maintienne le courtage sans but lucratif dans les marchés publics et que les autorités prennent des mesures qui feront cesser le courtage illégal sur les chantiers publics au Québec.

« Présentement, il y a beaucoup, beaucoup de répartition illégale qui [se] fait sur les chantiers de construction au Québec [...]. Il faut que le gouvernement applique les lois », souligne Christian Jacques, secrétaire de l'Association des transporteurs en vrac de l'Outaouais.

Les camionneurs craignent notamment des pertes d'emploi.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine