Retour

Des Catalans de la région dénoncent les violences dans le cadre du référendum

Plusieurs personnes d'origine catalane qui vivent dans la région d'Ottawa et de Gatineau dénoncent le gouvernement espagnol de Mariano Rajoy et les interventions des forces policières, survenues dimanche, en marge de la tenue du référendum sur l'autodétermination de la Catalogne.

Près de 300 bureaux de scrutin ont été fermés par les forces policières. Près de 900 personnes ont été blessées lors de ces opérations.

Les Catalans de la région sont secoués par les événements de la fin de semaine et les images de violence, et ce, peu importe s’ils appuient ou non l’indépendance de cette communauté autonome d’Espagne.

Ils ont été rivés à leurs écrans une bonne partie de la fin de semaine pour suivre ce qui se passait outre-mer.

Pablo Valve, un étudiant à l’Université d’Ottawa, habite au Canada avec sa famille immédiate. Son père est Catalan. Il a de la parenté qui habite toujours en Catalogne.

M. Valve ne s’est pas dit surpris du déroulement des événements. Il croit que la violence était inévitable.

« Je croyais que le gouvernement espagnol ne laisserait pas le vote continuer, puisque pour eux, c’est illégal tout type de référendum comme ça, c’est illégal dans la constitution espagnole. Les Catalans, eux, veulent fortement être indépendants. Donc, c’est un conflit d’intérêts entre les deux nations », a-t-il analysé.

Pablo Castello, dont les parents sont en Catalogne, trouve que la situation est inquiétante puisque le pays se retrouve dans une crise politique. Il s’inquiète pour l’avenir de ses parents, qui possèdent des entreprises de location d’appartements.

« Ils sont très tristes, parce qu’ils ne sont pas certains comment la situation va finir [...] Si l’indépendance se produit, que se passera-t-il avec les entreprises? Je ne suis pas sûr. Ils s’inquiètent aussi de la situation politique, parce qu’il y a un air de confrontation », a-t-il dit.

Selon M. Castello, Madrid aurait dû faire preuve de « plus d’intelligence et prendre des mesures pour éviter une telle situation », tout en déplorant la violence qui s’est produite.

Il semble que l’intervention policière du gouvernement espagnol causera un renforcement de la cause séparatiste. C’est du moins ce que croit M. Valve.

« S’ils avaient le droit, ils deviendraient indépendants, il n’y a aucune question. Personnellement, je crois qu’ils devraient être indépendants, spécialement après ce qui est arrivé hier. Ça m’a convaincu. La majorité de la population croit que le gouvernement espagnol ne respecte pas leur culture », a-t-il déclaré.

Selon M. Castello, le gouvernement espagnol devrait donner plus d’autonomie à la région catalane, notamment en reconnaissant le catalan comme langue officielle, sans pour autant que la Catalogne soit indépendante.

Avec les informations de Josée Guérin

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine