Retour

Des centaines d'étudiants abandonnent leurs cours à La Cité

Le collège La Cité, à Ottawa, doit rembourser des centaines de milliers de dollars à ses étudiants qui ont décidé d'abandonner leurs cours de la session d'automne en raison de la grève.

Au total, 341 retraits ont été enregistrés par le collège avant la date limite de mardi, 16 h. Les étudiants de tous les programmes, à l'exception de celui de thérapie respiratoire, avaient jusqu'à mardi pour abandonner avec remboursement. Les étudiants de thérapie respiratoire ont encore jusqu'au 12 décembre pour le faire.

En guise de comparaison, à l'automne 2016, 200 retraits avaient été répertoriés par le registraire du collège.

« C'est certain que ça va avoir un impact, ce sont des centaines de milliers de dollars. Il faudra attendre à la fin de l'année fiscale pour avoir le détail exact, donc oui il y aura un impact », explique la gestionnaire des communications et des relations publiques au collège La Cité, Pascale Montmigny.

Un contexte inadéquat

Des étudiants disent avoir abandonné leur session puisqu’ils refusaient de poursuivre leur formation de façon condensée. C’est le cas de Mélodie Pominville, une ex-étudiante en deuxième année au programme de thérapie respiratoire, qui préfère reprendre ses études en septembre 2018.

Elle a jugé que le plan de reprise des cours n’était pas pour elle. « Pour une grande majorité, ce n’est pas vraiment un plan qui favorise notre apprentissage et notre réussite », souligne-t-elle. « J ’aimais mieux prendre du recul et pouvoir recommencer. »

D’autres étudiants ont quant à eux saisi l’occasion de quitter un programme d’étude qui ne leur convenait plus tout en obtenant un remboursement.

Des économies pour les collèges

La ministre de l’Enseignement supérieur et de la Formation professionnelle de l'Ontario, Deb Matthews, estimait en novembre que pendant la grève, les collèges ont réalisé 5 millions de dollars d'économie.

Elle demandait alors qu'avec cet argent, ils créent un fonds spécial qui servira à aider les étudiants qui ont été les plus touchés financièrement par la grève.

Après cinq semaines de grève et une loi spéciale forçant le retour au travail des enseignants, les 500 000 étudiants du collégial en Ontario ont finalement repris leurs cours, le 21 novembre.

Alors que certains d'entre eux craignent de faire les frais de cette session condensée, le gouvernement offre de rembourser les frais de scolarité des étudiants qui préfèrent abandonner la session. Plusieurs collèges prévoient poursuivre les cours jusqu’au 22 décembre afin de permettre un certain rattrapage.

Avec les informations de Claudine Richard

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine