Retour

Des citoyens à la recherche de solutions pour mettre fin à l’itinérance

Alors que le projet de déménagement de l’Armée du Salut suscite de l’opposition dans le quartier Vanier à Ottawa, des citoyens tiennent un symposium, lundi et mardi, pour aborder la question du logement des sans-abri.

L’événement vise à aborder l’approche « Logement d’abord », qui consiste à fournir un logement permanent aux itinérants le plus rapidement possible, afin de les aider à sortir de la rue ou des refuges d’urgence.

Le débat entourant la construction du nouveau centre pour sans-abri dans Vanier a permis à plusieurs de constater que de nouvelles façons de faire existent, selon le coorganisateur du symposium, Denis Labossière.

« Nous étions renversés par le fait qu’il y a un modèle [l’approche Logement d’abord] qui existe déjà et qui a déjà fait ses preuves dans le monde », souligne M. Labossière, qui ajoute que le programme est privilégié par les différents paliers de gouvernement au pays.

Le coorganisateur cite notamment en exemple la ville de Medicine Hat, en Alberta, qui a mis en place cette approche avec un certain succès.

Le symposium se tient au centre communautaire Richelieu à Vanier jusqu’à mardi. Le sénateur libéral Art Eggleton ainsi que l’ex-ministre libérale responsable des sans-abri Claudette Bradshaw font partie des conférenciers.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine