Retour

Des citoyens de Cayamant contre un projet de camping envisagent de poursuivre la Municipalité

Des citoyens de la Municipalité de Cayamant envisagent de recourir aux tribunaux pour bloquer un projet de camping près de la plage municipale.

Ils accusent la mairesse et le conseil municipal de faire fi de leurs craintes.

Ils s'inquiètent du fait que la hausse potentielle des activités nautiques sur le lac provoque une augmentation de la prolifération de myriophylles à épi, une plante aquatique envahissante.

Ils craignent également le bruit provenant du camping, même s'il sera situé à 700 pieds du lac. Robert Berniquez est un des riverains opposés au projet de camping municipal.

Opposition depuis 2015

En 2015, des citoyens de la Municipalité, habitant dans le secteur du camping projeté de 60 emplacements, ont signé un registre s'opposant aux changements de zonage.

La Municipalité, au lieu de tenir le référendum règlementaire, a décidé d'abandonner le projet et s'est tournée vers la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau pour réaliser le projet.
Une démarche tout à fait légale, mais qui a provoqué la colère des opposants au projet.

Un projet de développement économique

La mairesse Chantal Lamarre soutient que le camping va créer trois emplois dans sa municipalité dévitalisée, qui en a bien besoin.

Elle affirme que son administration doit voir au bien de l'ensemble de la municipalité.

Chantal Lamarre fait remarquer que les 7 % de citoyens qui ont signé le registre contre le projet de camping ne peuvent pas bloquer un projet de développement économique.

Le projet de camping municipal doit ouvrir au cours de l'été 2017.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine