Retour

Des citoyens partent en guerre contre la prostitution dans le quartier Vanier à Ottawa

Des résidents dans le quartier Vanier d'Ottawa veulent mettre fin aux problèmes de prostitution et de drogue dans la rue Émond.

De nombreuses familles se sont installées dans cette rue et s'inquiètent des problèmes de drogue, d'alcool et de prostitution liés à la présence d'un club de danseuses et d'un salon de massage, à l'intersection du chemin Montréal.

Depuis quelques jours, une pétition circule au sein des résidents de la rue Émond pour demander à la Ville de fermer une portion de la rue. Elle compte déjà 70 signatures.

Kathryn Greer-Close et Charlotte Taylor, deux mères de famille qui ont lancé cette pétition soutiennent que des activités criminelles se dérouleraient près de chez elles et que des prostituées se feraient racoler par des clients potentiels en pleine rue.

Les deux citoyennes veulent que la Ville sépare clairement les portions commerciale et résidentielle de la rue.

Appui du conseiller Mathieu Fleury

Mardi, le conseiller du quartier Mathieu Fleury a fait du porte-à-porte pour aborder avec les résidents l'idée de fermer une portion de la rue Émond de façon temporaire, dans le cadre d'un projet pilote.

Le conseiller Fleury souligne que la quiétude du voisinage est l'affaire de tous, y compris des tenanciers de bars.

Il rappelle que certains commerçants, qui ne collaborent pas, pourraient perdre temporairement leur permis d'alcool s'ils ne contrôlent pas mieux la quantité d'alcool servie à leurs clients.

Avec les informations de Florence Ngué-No

Plus d'articles