Retour

Des clients inquiets et sans nouvelles depuis la fermeture d'une école de conduite

Des clients de l'école de Conduite Claude, dans le secteur de Buckingham, se posent bien des questions et se demandent s'ils vont revoir la couleur de leur argent. L'école est fermée depuis quelques jours et ils sont sans nouvelles depuis.

L'administration de l'école de conduite a connu des problèmes financiers dernièrement, elle a donc décidé de mettre en vente l'entreprise.

Un acheteur potentiel aurait déposé une offre, mais pour une raison inconnue, il y a des délais dans la transaction.

Ente temps, les clients se retrouvent dans le néant, plusieurs se sont butés à des portes closes au cours des derniers jours.

Aucune note n'est affichée sur la porte de l'édifice, pas même une affiche de mise en vente.

La question que se posent plusieurs clients : pourront-ils obtenir les services pour lesquels ils ont payé, ou bien être remboursés?

Le député de Papineau Alexandre Iracà fait partie des parents inquiets, il a déboursé plus de 1000 dollars pour les cours de conduite de son fils. Il affirme que plusieurs clients en colère l'ont appelé.

Le propriétaire s'explique

Marc Mcgovern a indiqué à Radio-Canada qu'il est bien malheureux de la tournure des évènements.

Le propriétaire de l'école de conduite Claude aurait souhaité que la vente de l'école n'ait pas d'impact sur la clientèle.

Contrairement à ce qui était avancé par certains médias, il affirme qu'il n'est pas disparu avec l'argent et que les clients seront remboursés si le processus de vente échoue et que l'école doit fermer.

Marc McGovern souligne que si l'école n'est pas vendue, l'Association québécoise des transports prendra en charge les dossiers des élèves.

Ce qu'a confirmé l'AQTr, les clients auront la possibilité de poursuivre leurs cours ailleurs, se faire rembourser ou obtenir les attestations des cours qu'ils ont suivi, que la vente soit conclue ou non.

L'acheteur potentiel, l'école de conduite Jeanette bien connue dans la région n'a pas voulu commenter.

Elle aurait jusqu'à vendredi pour décider si elle achètera ou pas finalement l'école de Buckingham.

Selon Marc McGovern, deux autres acheteurs auraient manifesté de l'intérêt.

Avec les informations de Laurie Trudel

Plus d'articles

Commentaires