Retour

Des contraventions pour retard d'immatriculation font rager des visiteurs de l'Ontario à Chelsea

Après avoir reçu bon nombre de plaintes de clients, les propriétaires du club de ski Camp Fortune et du Nordik Spa-Nature ont contacté plusieurs élus en Outaouais pour que cessent certaines pratiques de la police en matière de contraventions.

Résident de Toronto, Jeff Leisk est allé à Chelsea avec sa famille pour faire du ski. La famille a skié deux jours à Camp Fortune le 18 et 19 février.

Quelques jours plus tard, il a reçu par courrier une contravention de 482 $ de la MRC des Collines-de-l'Outaouais pour plaque impayée.

« Au début, je pensais que c'était une blague », a raconté M. Leisk en entrevue téléphonique à Radio-Canada. Il assure avoir payé sa plaque en temps voulu, mais il n'avait pas reçu son nouvel autocollant à mettre sur la plaque.

« J'ai une preuve comme quoi j'ai payé pour mon autocollant, mais je ne l'ai jamais reçu malheureusement », a-t-il expliqué.

Je pense qu'une contravention de 482 $ qui vise des touristes dans un espace touristique et un lieu public est quelque chose de vraiment malheureux et d'embarrassant pour une municipalité.

Jeff Leisk, résident de Toronto

« Nous avons beaucoup apprécié notre séjour à Camp Fortune, nous avons aimé la petite ville de Chelsea, les boutiques et les restaurants, mais nous ne reviendrons jamais », a assuré M. Leisk. « Et je le dis à tous ceux que je connais et qui m'écoutent, je ne remettrai plus jamais les pieds là-bas ».

« Je ne vais pas perdre une journée à retourner à Gatineau pour contester ma contravention », a-t-il poursuivi. « Cela me revient moins cher de payer la contravention que de prendre un jour ou deux pour aller à Gatineau et contester ça, donc j'ai payé la contravention et ils ont gagné. »

Une nuisance pour le tourisme

Le copropriétaire du Camp Fortune, Peter Sudermann, déplore que ces contraventions soient remises dans ses stationnements.

« C'est problématique parce que ça repousse des clients », a-t-il reproché.

Quand des visiteurs disent qu'ils ne reviendront jamais, ça fait plutôt mal.

le copropriétaire du Camp Fortune, Peter Sudermann

Plusieurs clients du Nordik Spa-Nature ont également reçu de telles contraventions, ce qui contrarie l'établissement.

« Nous recevons depuis quelques années des plaintes de clients qui ne sont pas heureux de recevoir une contravention de l’ordre de 480$ », a expliqué la responsable des relations publiques au Nordik Spa-Nature, Marianne Trottier.

Pour Mme Trottier, ces contraventions nuisent à l'image de son commerce.

« Le problème est que sur la contravention que les clients reçoivent par la poste sont mentionnés le lieu et le nom de l'entreprise, donc les plaintes continuent d'affluer », a détaillé Mme Trottier. « On veut que les gens cessent de relier la contravention avec nous. »

Le Nordik Spa-Nature a envoyé une lettre le 9 février à la mairesse de Chelsea, au directeur de la MRC des Collines-de-l'Outaouais, au préfet et à Tourisme Outaouais pour trouver « une solution pour que cette pratique cesse le plus rapidement possible ».

Tourisme Outaouais souhaite aussi que la MRC des Collines-de-l'Outaouais se penche sur la question.

« C'est normal qu'ils reçoivent une contravention, mais ce que les entrepreneurs et les commerçants disent, c'est ''est-ce qu'on pourrait faire ça ailleurs que dans les stationnements des entreprises, parce que ça vient nuire à l'image que l'on projette'' », a expliqué Manuela Teixeira, présidente de Tourisme Outaouais.

La municipalité se questionne

La mairesse de Chelsea, Caryl Green, a pour sa part entendu les inquiétudes des promoteurs touristiques.

« Il y a quelques commerçants qui nous ont contactés et qui trouvent qu’il y a trop de contraventions », a expliqué Caryl Green. « On veut juste savoir quel est le nombre de contraventions et à quelle fréquence les policiers en donnent. »

Avec les informations de la journaliste Estelle Côté-Sroka

Plus d'articles