Retour

Des échanges à l'horizon pour les Sénateurs avant le repêchage d'expansion?

Le directeur général des Sénateurs d'Ottawa jongle encore avec plusieurs scénarios à l'approche du repêchage d'expansion de la Ligue nationale de hockey (LNH). Pierre Dorion ne veut pas dévoiler les cartes dans son jeu, mais il pourrait faire un pari dans les prochains jours avec l'arrivée des Golden Knights de Las Vegas.

Un texte de Kim Vallière

« Ça fait un an que nous travaillons sur un plan en vue du repêchage d'expansion », a affirmé d'entrée de jeu Dorion aux journalistes présents à Kanata jeudi matin. Pourtant, encore plusieurs options s'offrent à lui.

« Nous regardons encore les possibilités d'aller 7-3-1 ou 8-1. Nous avons une bonne idée de ce que nous voulons faire, à moins que nous procédions à une transaction avant samedi 15h ». Ces combinaisons de chiffres représentent les deux scénarios qui s'offrent aux équipes de la LNH.

Elles peuvent protéger sept attaquants, trois défenseurs et un gardien ou huit patineurs (peu importe leur position) et un gardien. Les deux seuls joueurs qui ont été mentionnés publiquement par Dorion sont le gardien Craig Anderson et le capitaine Erik Karlsson.

Les directeurs généraux de la LNH doivent remettre la liste des joueurs de leur organisation qu'ils souhaitent protéger des Golden Knights d'ici samedi. D'ici là, ils peuvent aussi conclure des échanges. À ce sujet, Dorion affirme avoir parlé à 23 des 30 directeurs généraux au cours des trois derniers jours.

Pas de froid avec Dion Phaneuf

Le DG des Sénateurs a confirmé avoir demandé à Dion Phaneuf de laisser tomber sa clause de non-échange dans son contrat en vue du repêchage d'expansion. Dorion aurait voulu que son défenseur accepte d'être disponible pour les Golden Knights, en prenant le pari que la nouvelle franchise de la LNH ne voudrait pas de son contrat de 7 millions annuellement, pour encore 4 ans.

De cette façon, les Sénateurs auraient pu protéger un autre défenseur, comme Marc Méthot ou Cody Ceci, plutôt que Phaneuf, dans un scénario 7-3-1. Le vétéran de 32 ans a indiqué qu'il n'avait pas l'intention d'accepter la demande.

« Nous avons eu une conversation d'homme à homme. Je lui ai expliqué la raison de notre demande. Ce n'était pas parce que nous pensions qu'il était notre quatrième défenseur, c'était pour garder nos quatre meilleurs ensemble », a expliqué Dorion.

Il croit que Phaneuf a fait ce choix parce qu'il se plait à Ottawa et qu'il aime la direction qu'a prise l'équipe dans la dernière année.

Un contrat pour Pageau entre deux tables de Craps

Dorion a l'intention de rencontrer l'agent de Jean-Gabriel Pageau la semaine prochaine à Las Vegas. Il a bon espoir s'entendre avec l'attaquant qui deviendra joueur autonome avec restriction le 1er juillet, entre deux parties de dés.

Le dirigeant, qui a déjà dit espérer faire du numéro 44 un Sénateur à vie, n'a pas voulu s'étendre sur le sujet devant les journalistes, en ajoutant avec un sourire en coin que le contrat aurait une durée entre « un an et huit ans ».

Terminé pour Chris Neil à Ottawa

En plus du joueur que les Sénateurs risquent de perdre dans le repêchage d'expansion, un autre visage manquera dans l'entourage de l'équipe au début de la prochaine saison. Chris Neil ne sera pas de retour avec le club ottavien.

« Nous nous sommes rencontrés mardi. Nous avons décidé d'un commun accord de mettre un terme à notre association », a commencé par dire Dorion. Le vétéran de 37 ans n'a joué que 53 parties cette saison et aurait été contraint à un rôle limité dans le futur. « Il croit qu'il peut jouer plus de minutes ailleurs. »

C'est une page d'histoire qui se tourne pour les Sénateurs avec le départ de Neil. L'attaquant a enfilé l'uniforme rouge depuis la saison 2001-2002. Ses 1026 parties dans la LNH, il les a toutes disputées à Ottawa.

« La conversation que j'ai eue avec Chris représente une des trois choses les plus difficiles que j'ai eu à faire avec cette organisation, après avoir parlé au nom des Anderson l'an dernier et avoir congédié Dave Cameron », a affirmé le directeur général des Sens, qui a souligné le travail acharné et les qualités de meneur qui caractérisent Neil.

Plus d'articles

Commentaires