Retour

Des élus gatinois craignent une perte de leurs pouvoirs

Les discussions risquent d'être animées, mardi, au conseil municipal de Gatineau, alors qu'une proposition visant à changer les délais pour le dépôt de résolutions suscite de vives réactions chez des élus.

Actuellement, les conseillers municipaux peuvent présenter une résolution jusqu'à 24 heures avant la tenue d'un conseil municipal. Or, une nouvelle proposition obligerait les élus à déposer une résolution au plus tard un mois avant la séance du conseil municipal.

Si un élu souhaite tout de même présenter une résolution à la dernière minute, celle-ci devrait d'abord être analysée par le comité exécutif, qui recommanderait ou non qu'elle soit soumise au vote du conseil.

Certains élus, dont la conseillère Audrey Bureau, y voient une perte de pouvoirs des conseillers au profit de l'exécutif. La conseillère se montre préoccupée par la situation et craint que cela empiète sur les pouvoirs déjà restreints des conseillers.

La conseillère du Parc-de-la-Montagne-Saint-Raymond, Louise Boudrias, est du même avis. Elle s'inquiète également des délais que ce nouveau processus pourrait entraîner pour des projets qui peuvent être présentés par des résolutions.

Le président du conseil municipal, Daniel Champagne, explique que cette nouvelle façon de faire permettrait aux élus de mieux prendre connaissance des dossiers qui seront soumis au conseil. La procédure éviterait aussi les longs débats sur des résolutions qui n'ont pas été analysées au préalable par l'administration municipale.

Les élus débattront de cette question lors du caucus préparatoire mardi après-midi. Le vote sur le changement de procédure aura lieu à une date ultérieure.

Avec les informations de Nathalie Tremblay

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité