Retour

Des employés de députés défaits à Ottawa se cherchent un emploi

Au lendemain des élections fédérales, de nombreux députés ont dû accepter la défaite. Ils ne sont toutefois pas les seuls. Chaque député a des employés et eux aussi doivent se trouver un nouveau travail. Avant de tourner la page, ces derniers, qui vivent dans l'ombre des projecteurs de la politique, se retrouvent à vider les bureaux au parlement.

Un texte de Marie-Lou St-Onge

En fait, la loi prévoit qu'ils doivent le faire 17 jours après les élections. Ils disposent cependant de 30 jours pour les bureaux de circonscription.

Bryan Michaud, l'adjoint de direction du député conservateur sortant d'Ottawa-Orléans, Royal Galipeau, avoue que la tâche est colossale.

En plus des boîtes, les employés des députés fédéraux doivent mettre à jour les finances.

Bryan Michaud a bien hâte de prendre quelques jours de repos. La campagne a été longue et épuisante pour tout le monde.

D'ailleurs, lorsqu'on lui demande comment il a réagi le soir du 19 octobre en apprenant la défaite de son député, il dit surtout se rappeler la fatigue et non la déception.

M. Michaud, comme plusieurs autres employés de bureau au parlement, doit se trouver un nouvel emploi.

Le problème, c'est qu'il n'est pas le seul. De nombreux députés conservateurs ont perdu leur siège. Il y a donc moins de besoins pour des employés de bureau et il n'y a plus de ministères aux mains des conservateurs.

Dans ces circonstances, est-ce que Bryan Michaud serait prêt à travailler pour un élu libéral?

Justin Trudeau sera assermenté le mercredi 4 novembre. Ce même jour, il dévoilera alors la composition de son cabinet, qui respectera la parité homme femme, promet-il.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine