Retour

Des étudiants attendent toute la nuit pour une vignette de stationnement

Des centaines d'étudiants ont patienté toute la nuit de mardi à mercredi sur le campus Félix-Leclerc du Cégep de l'Outaouais, à Gatineau, pour mettre la main sur une passe de stationnement.

Le Cégep a un nombre limité de laissez-passer, soit 400 au total, et il s'agit d'une politique « premier arrivé, premier servi ». Les permis ont été mis en vente à compter de 7 h 30, mercredi, soit à la veille du début des classes. On compte environ 1600 étudiants sur le campus Félix-Leclerc.

Moins d'une heure plus tard, il ne restait que quelques vignettes pour un accès illimité au stationnement du campus Félix-Leclerc, sur le boulevard de la Gappe.

Les automobilistes étaient nombreux à vouloir avoir accès à une vignette de stationnement. Les premiers étudiants dans la file d'attente se sont rendu sur place mardi soir, peu après 22 h.

Certains ont patienté presque toute la nuit, mais craignaient tout de même ne pas pouvoir mettre la main sur un permis. C'est le cas de Charlotte Bisson, une étudiante qui s'est présentée sur place vers 23 h 30, mardi soir.

« Il n'y a pas beaucoup de places, donc on est arrivés cette nuit, puis on attend. On a eu notre billet, mais ils n'[ouvraient] pas les portes avant 7 h 30, donc ça fait long à attendre », a-t-elle déclaré.

L'accès aux aires de stationnement du Cégep de l'Outaouais est soumis à certaines règles qui sont en vigueur du premier jour des cours jusqu'au dernier jour des examens de chacune des deux sessions régulières de l'année scolaire.

Il semblerait que ce soit inhabituel de voir autant de jeunes patienter toute la nuit pour obtenir une vignette. Selon l'administration du Cégep, l'agrandissement d'un bâtiment dans les dernières années fait en sorte que de nombreuses places de stationnement ne sont plus disponibles.

« Avec la venue de l'agrandissement ici, c'est ça qui nous a coupé un certain nombre d'espaces de stationnement et qui a amené plus d'étudiants. Ce que ça a eu comme effet inverse au campus Gabrielle-Roy, c'est que des aires de stationnement se sont libérées pour un peu moins d'étudiants », a déclaré le porte-parole du Cégep de l'Outaouais, Simon Desjardins.

Ainsi, pour une vignette valide en tout temps, les automobilistes devront débourser 134 $, et 9 $ pour les vignettes quotidiennes.

Les étudiants devront répéter l'exercice pour la session d'hiver 2018, puisque la vignette expire à la fin de la session d'automne. Toutefois, le Cégep envisage « de façon sérieuse » d'adopter les réservations en ligne, plutôt que de se rendre sur place.

Plus d'articles

Commentaires