Retour

Des fonctionnaires en Atlantique dénoncent les problèmes de paye au fédéral

Des employés de la fonction publique fédérale au Nouveau-Brunswick et à Terre-Neuve-et-Labrador manifeste, jeudi, pour dénoncer le système de paye Phénix, qui connaît d'importants ratés.

Environ 30 % de la fonction publique fédérale, soit 80 000 travailleurs, connaît des problèmes depuis le déploiement du logiciel Phénix, en février. De nombreux travailleurs n'ont pas reçu leur paye à temps.

Des membres du Syndicat des agents correctionnels du Canada (UCCO-SACC-CSN) manifestent jeudi midi devant le Centre des services de paye de la fonction publique, à Miramichi, au Nouveau-Brunswick. 

D'autres fonctionnaires fédéraux ont l'intention de manifester à Saint-Jean, à Terre-Neuve, vers midi. Ils veulent lancer un appel à la ministre des Services publics, Judy Foote, pour que les problèmes de paie soient résolus.

Dans un communiqué, les agents correctionnels estiment être « victimes des ratés du nouveau système Phénix », « comme des dizaines de milliers d'autres employé-es de la fonction publique canadienne. »

Les problèmes sont multiples, selon eux : « employé-es privés de paye, report de l'émission des relevés d'emploi empêchant l'obtention de prestations diverses, non-versement de primes ou d'indemnités, erreurs d'échelon, taux d'imposition erroné, etc. »

Un « stress important » lié aux retards de paye

Le syndicat estime que « pour certains d'entre eux, les montants dus par le gouvernement sont considérables », ce qui génère un « stress important ».

« Nos membres n'en peuvent plus. Ils ne veulent plus entendre les justifications de la ministre Foote. Le gouvernement doit prendre ses responsabilités et payer ses employé-es, un point c'est tout », déclare Jason Godin, président d'UCCO-SACC-CSN, par voie de communiqué.

Les agentes et agents correctionnels tiennent à manifester devant les bureaux de Miramichi pour « témoigner leur solidarité aux travailleuses et travailleurs du Centre des services de paye qui se retrouvent, bien malgré eux, au milieu de ce cafouillage énorme et qui, de plus, vivent aussi les mêmes problèmes de paye. »

En appui à cette manifestation, les agentes et agents correctionnels de l'ensemble du pays portent un insigne aux couleurs de leur revendication, selon le communiqué de leur syndicat.

Le Syndicat des agents correctionnels canadiens (UCCO-SACC-CSN) compte plus de 7400 membres.

Terre-Neuve-et-Labrador

À Terre-Neuve-et-Labrador, des fonctionnaires se sont rassemblés dans la capitale Saint-Jean, au parc Harbourside.

Le vice-président de l'Alliance de la fonction publique du Canada, Chris Aylward, a qualifié le système Phénix de honteux et a demandé à la ministre Judy Foote de régler le problème une fois pour toutes.

« Voilà ce qui se passe quand on se fie trop à la technologie et qu'elle remplace les humains. Ça ne fonctionne pas », dit-il.

Chris Aylward a précisé que lui et d'autres représentants syndicaux doivent rencontrer la ministre vendredi pour faire le point sur la situation.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine