Retour

Des Franco-Ontariens honorés au Banquet de la Francophonie de Prescott-Russell

Près de 300 personnes se sont réunies samedi soir à Embrun, dans le cadre du 19e Banquet de la Francophonie de Prescott et Russell.

Un texte de Florence Ngué-No

L'Association canadienne-française de l'Ontario (ACFO) de Prescott et Russell a souligné la contribution de cinq francophones et d'un organisme qui se sont illustrés dans leur communauté.

« Notre thématique, cette année, c'est ''la Francophonie, ça se fête!''. Ça cadre bien avec les célébrations du 150e du Canada. Je pense que c'est un banquet dont on va se souvenir pendant au moins 150 ans », a déclaré le président de l'ACFO de Prescott et Russell, Jacques Héroux.

Au cours de la soirée, trois francophones, qui se sont démarqués par leur engagement pour la promotion de la langue française, ont reçu l'Ordre de la francophonie de Prescott et Russell :

  • Judith Parisien, fondatrice d'un organisme qui aide les personnes francophones en situation de handicap, le Phénix;
  • Francine Poirier, ancienne enseignante impliquée auprès de la Fédération des aînés et des retraités francophones de l'Ontario;
  • Gary Barton, maire du canton de Champlain et président des Comtés unis de Prescott et Russell.

L'ACFO a aussi récompensé Le Centre de leadership et d'évaluation (CLÉ), un organisme sans but lucratif voué au développement et à l'épanouissement de la langue française dans la région de Prescott et Russell.

Julianna Thomas et Geneviève Ethier ont, quant à elles, reçu le Prix jeunesse Thomas-Godefroy.

Encore des batailles à mener

Si l'heure était aux célébrations du fait français samedi soir, il reste encore beaucoup de défis à relever, selon Jacques Héroux. L'affichage bilingue dans les comtés unis de Prescott et Russell est l'un de ces défis.

« La plus grosse inquiétude ici dans le passé, c'est la guerre de l'affichage bilingue. Sur huit comtés, il y en a quatre qui ont une règlementation sur l'affichage bilingue officiel, il y en a quatre qui n'en ont pas. Donc, est-ce qu'on pousse pour avoir un règlement écrit dans ces quatre comtés-là? » a lancé M. Héroux.

M. Héroux a indiqué que la question serait abordée dans la planification stratégique de l'ACFO pour 2017-2020.

Plusieurs personnalités politiques ont assisté au Banquet de la Francophonie, dont la ministre déléguée aux Affaires francophones de l'Ontario, Marie-France Lalonde, et le député de Glengarry Prescott-Russell, Francis Drouin.

Le premier ministre Justin Trudeau a également fait une brève apparition sur écran vidéo pour souligner l'apport des artisans de la francophonie dans les Comtés unis de Prescott et Russell.

Plus d'articles

Commentaires