Retour

Des « gangs de rue » pas très organisées à Ottawa

Les personnes associées à la violence de rue dans la capitale fédérale ne sont pas organisées, selon les conclusions tirées de Prévention du crime Ottawa, qui présente mardi sa nouvelle stratégie relative aux bandes de rue.

Ainsi, les gens impliqués dans le trafic de drogue à Ottawa saisissent des occasions de faire de l’argent et de servir leurs propres intérêts, selon le rapport.

Le commerce illicite de drogue à Ottawa ne se traduit pas par l’existence de bandes en bonne et due forme. Cela donne toutefois lieu à des comportements violents, particulièrment chez les jeunes hommes.

Darlène Lozis, présidente de 3R International, un organisme qui travaille auprès des jeunes aux prises avec des démêlés avec la justice, se réjouit que l’absence de bandes criminelles organisées soit enfin reconnue.

Cela permettra d’améliorer la prévention, selon elle. « C’est cet élément-là qui était un peu négligé parce qu’on se disait, c’est peut-être des gangs de rue, qui sont organisés, qui ont un cerveau derrière », explique-t-elle.

Rappelons que la violence dans les rues représente un problème important à Ottawa, alors que le nombre d’incidents impliquant des armes à feu est en hausse dans les dernières années. À un peu plus de trois semaines de la fin de l’année, la police d’Ottawa a recensé 66 fusillades survenues sur son territoire en 2017. Pour toute l’année 2016, c’est 68 fusillades qui avaient été rapportées.

L’intimidation et la violence mineure au cœur des préoccupations

Par ailleurs, les consultations montrent que les résidents des quartiers touchés par la violence sont plus préoccupés par la violence mineure dans leur quotidien que par les actes de violence plus graves.

Le harcèlement, la peur d’être victime de violence (particulièrement la nuit) et les activités néfastes liées à la consommation et au trafic de drogue figurent les thèmes d’inquiétudes des résidents.

Avec les informations de Claudine Richard

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine