Retour

Des Gatinois dont l'eau est brunâtre réclament une solution et un dédommagement

Des citoyens ont de nouveau dénoncé, mardi, lors de la réunion du conseil municipal, la lenteur de la Ville à régler le problème d'eau colorée dans certains secteurs de Gatineau.

Même si les tests effectués par la Municipalité n'indiquent aucun risque pour la santé, l'eau de couleur jaunâtre ou brunâtre (selon les quartiers) cause des désagréments pour les

résidents touchés.

Selon la Ville, bon nombre de citoyens ont ce problème en raison d'infrastructures municipales vieillissantes.

Sylvie Lemay, résidente du secteur d'Aylmer, a demandé à la Ville de payer pour son eau embouteillée d'ici à ce que le problème soit réglé. « C'est le linge blanc qui n'est plus blanc, c'est la cuisson, c'est les machines à café qui sont ternies, finies », a raconté la résidente.

La conseillère du district de Bellevue, Sylvie Goneau, a appuyé la résidente, indiquant que la Ville devait fournir des services de base de qualité.

Un processus déjà en place

Toutefois, le maire Maxime Pedneaud-Jobin a indiqué que les résidents touchés devaient suivre le processus prévu et s'en remettre au système de réclamation au cas par cas. « On ne peut pas improviser une solution en plein conseil municipal », souligne-t-il, ajoutant que des milliers de personnes à Gatineau étaient touchées par ce problème.

Le maire dit comprendre les difficultés vécues par les résidents touchés par le problème. Il ajoute que beaucoup de municipalités au Québec sont aux prises avec de telles situations.

Les solutions à ces problèmes, soit le remplacement d'infrastructures, coûteront des millions de dollars. La question sera abordée lors des discussions budgétaires en décembre.

Avec les informations de Nathalie Tremblay

Plus d'articles