Retour

Des moisissures forcent la fermeture de la patinoire de Hawkesbury

On en sait un peu plus sur la raison qui a forcé la Ville de Hawkesbury à fermer la patinoire du Centre Robert-Hartley pour une durée indéterminée, mercredi dernier. On y a détecté des niveaux élevés de moisissures.

Un texte de Denis Babin

« Le déshumidificateur de la patinoire a cessé de fonctionner », a indiqué la mairesse Jeanne Charlebois, lundi, lors d'un bref entretien à la sortie d'une réunion à l'hôtel de ville.

Celle-ci doit prononcer une courte allocution à ce sujet lors de la séance régulière du conseil municipal prévue en soirée. Les élus discuteront aussi à huis clos d'un rapport faisant notamment état du niveau de contamination fongique à l'intérieur de l'édifice.

Des horaires modifiés

La fermeture de la patinoire cause beaucoup de maux de tête à ses utilisateurs. Au total, ce sont environ 77 heures d'activités sur la surface glacée qui ont dû être annulées.

Cette fermeture touche tout particulièrement les Hawks de Hawkesbury, une équipe de calibre junior A, et les Faucons de l'école de l'École secondaire publique Le Sommet.

« C’est certain que les pratiques, c’est un problème pour nous », a fait remarquer le directeur général et entraîneur-chef des Hawks, Rick Dorval. « On a déjà deux matchs d'annulés et il faut retrouver de la place pour les rejouer. En plus de ça, dans les deux prochains mois, on regarde à peu près neuf à dix matchs que nous devons reprogrammer. Où va-t-on les jouer? On ne le sait pas encore. »

Durant l'hiver, les deux formations sportives peuvent occuper la patinoire du Complexe Robert-Hartley jusqu'à une vingtaine d'heures par semaine.

Après l'annonce de la fermeture, les Faucons ont été en mesure de tenir leurs pratiques à Vankleek Hill, le village voisin. Toutefois, si la situation devait perdurer, un plan de contingence devra être déployé.

« Ça va demander une gymnastique et une certaine flexibilité », a confié le surintendant de l'éducation au Conseil des écoles publiques de l'Est de l'Ontario, Jean-Pierre Dufour.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine