Retour

Des parents de Val-des-Monts poursuivent leurs démarches pour réclamer une nouvelle école

Au lendemain d'une importante manifestation pour appuyer le projet de construction d'une nouvelle école primaire dans le secteur de Perkins à Val-des-Monts, c'est devant le bureau du député Marc Carrière à Gatineau qu'une dixaine de manifestants se sont fait entendre lundi midi.

Les parents ont voulu interpeler le député de Chapleau et ex-maire de Val-des-Monts, aussi adjoint parlementaire du ministre de l'Éducation, pour qu'il entende leur message.

Les parents souhaitent que les 137 élèves de cinquième et sixième années qui suivent leurs cours à l'École polyvalente Le Carrefour, à Gatineau, puissent être rapatriés dans leur municipalité le plus tôt possible.

Quelque 250 enfants de Val-des-Monts devraient vivre une situation semblable à l'automne 2017.

Réaction de la ministre Vallée

La ministre responsable de l'Outaouais et députée de Gatineau, Stéphanie Vallée, est de son côté bien au fait du dossier.

Elle a expliqué que le Conseil du Trésor a reçu la demande il y a quelques semaines, mais qu'il a besoin de plus d'information de la Commission scolaire des Draveurs (CSD) avant d'autoriser un montant supplémentaire de 3 millions de dollars pour la construction d'une nouvelle école à Val-des-Monts.

Le terrain choisi, sur le chemin du Carrefour, est accidenté et nécessite une réhabilitation plus importante que prévu.

La CSD doit donc expliquer pourquoi les autres terrains disponibles à Val-des-Monts ne font pas l'affaire pour la construction de l'école.

Des retards

L'ouverture de la future école primaire était jusqu'à récemment prévue en septembre 2017. Or, de multiples retards font en sorte que l'inauguration n'est maintenant pas prévue avant la rentrée 2018-2019.

C'est que la Commission scolaire des Draveurs (CSD) a étudié de nombreux sites, qui ne respectent pas les critères établis, notamment parce qu'ils sont situés en zone agricole. Le terrain qui semble le plus prometteur est situé sur la route du Carrefour. Toutefois, 3 millions de dollars sont nécessaires pour le mettre à niveau et la CSD attend toujours l'aide financière de Québec.

Au bureau de la ministre responsable de l'Outaouais, Stéphanie Vallée, on dit suivre le dossier de près et appuyer la demande de bonification de l'aide gouvernementale de la commission scolaire. Cette demande, présentée en décembre dernier, doit cependant faire l'objet d'analyse, précise-t-on.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine