Retour

Des primes toujours versées aux dirigeants de Nortel, des années après la faillite

Plusieurs années après la chute du géant des télécommunications Nortel, des primes sont encore versées à certains gestionnaires.

Au total, 200 millions de dollars en primes de maintien en poste ont été remis à des cadres de Nortel depuis le début du processus de faillite, qui a commencé il y a près de 8 ans.

Chris Buchanan, un ex-employé de l'entreprise, a été dégoûté par la façon dont Nortel l'a licencié, en 2009, sans préavis et sans indemnité de cessation d'emploi. « Tous les employés qui sont restés ont reçu des primes de maintien en poste [trad. libre] », déplore-t-il.

D'ailleurs, les gestionnaires toujours employés de l'entreprise ont demandé leurs primes de maintien en poste pour l'année 2017. Ces cadres veillent à la supervision du processus de faillite.

L'analyste financière indépendante Diane Urquhart a suivi de près le dossier des primes chez Nortel. Elle a calculé qu'environ 190 millions de dollars ont été remis de cette façon à des gestionnaires depuis la faillite de 2009 et que la situation se poursuit pour 2017.

Susan Philpott, une partenaire à la firme Koskie Minsky LLP qui représente les retraités canadiens de Nortel, explique que ces gestionnaires reçoivent des primes parce qu'ils supervisent le processus de faillite, notamment en travaillant avec des dossiers de ressources humaines.

Chris Buchanan reste toutefois amer. « Je suis déçu du système qui, je croyais, devait protéger beaucoup mieux les employés [trad. libre] », soutient-il.

D'après CBC

Plus d'articles