Retour

Des publicités militantes anti-Wynne remodèlent le discours électoral

Le Parti libéral de l'Ontario a lancé vendredi une campagne négative à propos du chef conservateur Doug Ford, mais voilà qu'un groupe militant, Ontario Proud, lance à son tour des publicités télévisées anti-libérales.

Un texte de Natasha MacDonald-Dupuis

À moins d'un mois du lancement officiel de la campagne électorale, les trois principaux partis sont en mode attaque, mais c’est la première fois qu’un tiers s’invite dans la bataille pour critiquer les libéraux à la télévision.

Cette semaine, l’organisme à but non lucratif Ontario Proud a lancé deux publicités critiquant la première ministre Kathleen Wynne qui sont diffusées sur le Web et sur la chaîne CP24.

Ontario Proud est avant tout une page Facebook lancée en février 2016 par un ancien conseiller de l'ex-premier ministre conservateur du Canada, Stephen Harper, et employé de la défunte chaîne Sun News. Mais avec ses près de 350 000 abonnés, c’est aujourd’hui l’une des pages politiques les plus populaires en Ontario. Elle s'est inscrite en novembre comme tierce partie.

L’une des publicités dépeint une soirée exclusive organisée « pour les amis du Parti [libéral] », et accuse le gouvernement d'accorder des allégements fiscaux aux entreprises qui leur versent des dons.

Plusieurs fois critiquée pour la multitude de commentaires haineux sur ses pages, Ontario Proud ne se gêne toutefois pas pour attaquer Kathleen Wynne ailleurs que sur Facebook, en utilisant notamment une bannière tirée par un avion.

Attiser la colère des Ontariens

Ces publicités sont un signe de l’influence croissante des groupes militants sur le discours politique pendant une campagne électorale. En 2014, la Coalition des familles de travailleurs avait ouvert le bal en finançant des publicités qui visaient Tim Hudak, le chef du Parti progressiste-conservateur à l'époque.

Mais les libéraux sont loin de se laisser faire et contre-attaquent avec leur campagne intitulée « Le vrai Doug Ford ». On y voit notamment des déclarations controversées du chef conservateur au sujet des enfants autistes, des homosexuels, et du droit à l’avortement.

« Il est en tête dans les sondages, mais nous montrons aux gens ce qu’ils obtiendront s’ils votent pour lui », a déclaré vendredi la coprésidente de la campagne libérale, Deb Matthews.

Et le NPD dans tout ça?

Le bras de fer entre les libéraux et les conservateurs semble faire de l’ombre à la campagne du Nouveau Parti démocratique (NPD).

Dans une déclaration, le parti affirme que la première publicité télévisée de la campagne de sa chef, Andrea Horwath, se concentrera sur « sa vision positive pour la province ».

« Beaucoup de gens ont du cynisme par rapport à la politique et aux politiciens, a dit Andrea Horwath dans une vidéo publiée sur Facebook. Il faut que ça change. »

Le NPD ajoute qu'il mènera la plus grande campagne de son histoire en Ontario.

Avec les informations de Philip Lee-Shanok

Plus d'articles