Retour

Des questions sans réponse après l'incendie de l'édifice Louis-Saint-Laurent

Qu'est-ce qui est à l'origine de l'incendie qui a sérieusement endommagé l'édifice Louis-Saint-Laurent de la Défense nationale à Gatineau ? Quand les pompiers pourront-ils commencer leur enquête?

Bien des questions demeurent sans réponse alors que des ingénieurs en structure poursuivent leur enquête qui déterminera s'il est sécuritaire pour les pompiers d'inspecter les lieux.

Cela reste à confirmer, mais l'incendie dans la toiture et la chaleur qui se serait accumulée à l'intérieur ont peut-être affaibli la structure.

Le professeur de génie civil Hugo Lemieux estime même que les dégâts auraient pu être pire si le feu s'était déclaré aux étages inférieurs.

« S'il y avait eu lieu une défaillance au niveau de la structure, le risque d'effondrement aurait été très élevé étant donné que tout le poids de l'édifice repose sur une section qui a été affectée », explique-t-il.

Si même les pompiers doivent attendre avant de commencer leur enquête, Services publics et Approvisionnement Canada, les gestionnaires du bâtiment, devront eux aussi être patients.

« Une fois l'étape de l'enquête du service des incendies franchie, le ministère pourra entreprendre les travaux de réparation de l'immeuble », indique Denis Charette du ministère.

Travail à distance

D'ici le retour des 1800 employés, le ministère de la Défense nationale précise que les fonctionnaires sont invités à travailler de la maison.

Le ministère indique que des ordinateurs et des postes de travail ont été endommagés par le feu, mais que les données et documents de travail se trouvent dans des serveurs, ce qui devrait limiter les perturbations.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine