Retour

Des réactions mitigées en Outaouais pour le budget Leitao

Le troisième budget Leitao suscite des réactions mitigées en Outaouais, alors que les attentes étaient élevées. Le milieu scolaire durement éprouvé par la lutte au déficit du gouvernement Couillard espérait un réinvestissement majeur en éducation.

Le budget prévoit bien 500 millions de dollars pour le soutien aux élèves et la lutte au décrochage scolaire et 700 millions de dollars en infrastructures sur trois ans, mais c'est insuffisant selon le président de la Commission scolaire des Draveurs, Claude Beaulieu.

Par ailleurs, la réduction de la contribution santé de 25 $ à 50 $ par contribuable est un pas dans la bonne direction, aux yeux de l'Association Coopérative de l'Économie Familiale (ACEF) de l'Outaouais. Cependant, le pas est loin d'améliorer l'accès aux services de santé, selon le directeur de l'ACEF-Outaouais, René Coignaud.

« Bien peu n'est fait pour réparer les dommages causés par les compressions passées », se désole M. Coignaud. « Si l'élimination de la taxe santé semble positive, rien ne porte à croire que les frais qui se multiplient pour les soins de santé réduiront. »

Avec son troisième budget, le ministre des Finances Carlos Leitao dégage une mince marge de manœuvre qui adoucit certains changements mis en place au cours des deux dernières années d'austérité. Mais la rigueur demeure dans les cartons du gouvernement qui présente un budget au « fragile » équilibre.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine