Retour

Des résidents de Vanier s'opposent au déménagement de l'Armée du Salut

Les opposants au projet de déménager l'Armée du Salut dans le secteur de Vanier passent à l'action. Une rencontre communautaire doit avoir lieu le 10 juillet, et déjà, le ton monte.

L'Armée du Salut a annoncé en juin son intention de déplacer ses locaux du marché By, au centre-ville, au secteur de Vanier. De nombreuses voix se sont depuis élevées pour s'opposer au projet. Puis, des citoyens font même du porte-à-porte et font circuler des pétitions.

L'Armée du Salut, un organisme qui porte assistance aux personnes dans le besoin, envisage de construire un centre de 103 000 pieds carrés au 333 chemin Montréal.

Une résidente du quartier, Kristina Daye, administre le groupe Facebook Residents Against Moving the Salvation Army Shelter to 333 Montreal Road (Résidents contre le déménagement du refuge de l'Armée du salut au 333 chemin Montréal).

Mme Daye, qui habite dans le secteur depuis de nombreuses années, s'inquiète des impacts sur le voisinage que pourrait avoir le déménagement de l'Armée du Salut. Les instigateurs d'une pétition à cet effet affirment avoir recueilli plus de 1300 signatures.

« Ce n'est pas une bonne place pour les mettre », affirme-t-elle. « Il n'y a personne qui est pour ça, aucune personne à qui j'ai parlé dans ce secteur, qui sera affectée, n'est d'accord. »

La classe politique réagit

Le conseiller municipal de Rideau-Vanier, Mathieu Fleury, constate lui aussi une préoccupation au sein de la communauté. Il indique avoir reçu plus de 300 courriels de citoyens inquiets du projet.

Le conseiller municipal conçoit que les locaux de l'Armée du Salut ne peuvent pas rester au Marché By, mais estime que le chemin de Montréal n'est pas un lieu « adéquat » pour ceux-ci. M. Fleury voit aussi d'un mauvais oeil la centralisation de plusieurs services sous un seul toit.

Une rencontre communautaire aura lieu le 10 juillet pour communiquer plus d'informations aux citoyens. Les députées provinciale et fédérale d'Ottawa-Vanier, Nathalie Des Rosiers et Mona Fortier, devraient également être présentes.

« Entretemps, j'encourage de nouveau l'Armée du Salut de s'engager à tenir des consultations publiques avec le milieu des affaires et la société civile concernant tout site futur pour leur relocalisation afin de prendre en considération leurs préoccupations », a déclaré Mme Fortier par voie de communiqué.

Un porte-parole de l'Armée du Salut, Glenn van Gulik, a pour sa part fait savoir que l'organisme avait « écouté attentivement » la communauté et qu'il s'engageait à mener « un processus de consultation ouvert et efficace » dans les prochaines semaines.

Avec les informations de Claudine Richard

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine