Retour

Des résidents préoccupés par la nouvelle politique sur la consommation d'alcool à Ottawa

Les modifications apportées mercredi par les conseillers d'Ottawa à la politique municipale sur l'alcool suscitent de l'inquiétude.

Dans un vote unanime, le conseil municipal a approuvé de nouvelles règles concernant le service et la vente d'alcool dans des endroits publics lors d'événements spéciaux à certaines conditions bien précises.

Ces modifications seront en place à temps pour les célébrations du 150e anniversaire de la Confédération en 2017, alors que l'on s'attend à ce que le nombre d'activités spéciales en plein air, sur les trottoirs et dans les rues, décuple.

En fait, les élus d'Ottawa comptent tester les nouvelles règles l'an prochain et si le test est concluant, la nouvelle politique sera là pour rester.

L'Association communautaire de la Basse-Ville (Ma Basse-Ville) craint que cette nouvelle politique ne fasse augmenter la criminalité et déplore le fait de ne pas avoir été consultée.

À l'opposé, les représentants de la Zone d'amélioration commerciale (ZAC) du Marché By estiment que la nouvelle politique ne va pas assez loin et auraient souhaité une politique plus permissive, à l'image de celle en place rue Bourbon, à la Nouvelle-Orléans, où l'on peut y consommer de l'alcool en pleine rue.

Des règles semblables partout à Ottawa

La nouvelle politique municipale sur l'alcool harmonise aussi les règles sur la vente d'alcool lors d'activités particulières. Elle élimine les disparités qui pouvaient exister entre différents secteurs de la Ville.

Le conseiller du quartier Rideau-Vanier, Mathieu Fleury, indique que la nouvelle politique clarifie également à qui les organisateurs d'événements spéciaux doivent s'adresser pour obtenir les permis nécessaires à leur activité.

Les restaurateurs et les tenanciers de bars pourront demander une permission spéciale pour agrandir leur terrasse extérieure ou étendre les heures d'ouverture avec consommation d'alcool.

La politique règlemente aussi la vente d'alcool lors d'événements spéciaux d'envergure sur des terrains municipaux comme des parcs, des parcs riverains, des propriétés culturelles ou des lieux administratifs.

De l'alcool dans les rues à Gatineau?

À Gatineau, la conseillère Denise Laferrière dit trouver intéressante l'idée de permettre la consommation d'alcool dans les rues lors de festivals importants.

Elle compte en parler à l'organisme Vision Centre-ville et pourrait consulter à ce sujet la Régie des alcools, des courses et des jeux du Québec.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?