Retour

Des résidents qui vivent en milieu rural, près d'Ottawa, réclament l'internet à haute vitesse

Des résidents et des commerçants de la région rurale de Mississippi Mills à l'ouest d'Ottawa ont présenté une demande auprès du gouvernement fédéral pour obtenir de l'internet haute vitesse.

Tracey Brown gère une compagnie de musique située à 30 minutes d'Ottawa. Elle fait partie d'un groupe de citoyens qui se mobilise pour un meilleur accès à l'internet haute vitesse à Mississippi Mills.

« Très souvent, on ne peut pas travailler de la maison, car l'internet est lent », explique Mme Brown.

La lenteur d'internet est devenue une source de frustration pour les commerçants, mais aussi pour les résidents et les étudiants qui suivent des cours en ligne dans les petites communautés de Mississippi Mills, comme Clayton, Middleville, Pakenham et Appleton.

Un groupe de citoyens s'est formé pour demander l'aide du gouvernement fédéral dans ce dossier.

L'organisme fédéral Innovation, Sciences et Développement économique Canada va investir 500 millions de dollars d'ici 2021 pour équiper les régions rurales et isolées de l'internet haute vitesse.

Ross Bartlett qui habite et travaille dans le comté de Lanark affirme que seulement 5% de Mississippi Mills a accès à de l'internet haute vitesse.

« Malgré le fait que nous sommes situés à seulement une demi-heure de la capitale nationale, nos services internet sont très peu développés », estime M. Bartlett qui fait également partie du groupe de citoyens qui milite pour de meilleurs services internet à Mississippi Mills. « L'internet est vraiment lent. Ce n'est pas pratique pour les commerces. »

Le secteur de l'immobilier mis à mal

M. Barlett affirme que des agents immobiliers ont dit au groupe que les ventes d'appartements et de maisons sont en baisse à cause du service internet, et ce malgré le fait que beaucoup de gens aimeraient s'installer à Mississippi Mills en raison de sa proximité avec Ottawa.

Le groupe de citoyens a créé un site web sur lequel les résidents et les commerçants peuvent inscrire la vitesse de leur internet et décrire en quoi, ils sont affectés par l'absence d'un service internet à haute vitesse.

Ross Barlett indique que le groupe de citoyens devrait savoir d'ici juin si la demande déposée auprès du gouvernement fédéral a été acceptée.

D'après les informations de CBC

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un gros chien fait des vagues en apprenant à nager





Rabais de la semaine