Retour

Des rivières de l'Outaouais sous haute surveillance

Les autorités de certaines municipalités riveraines de l'Outaouais, dont Saint-André-Avellin et Pontiac, ont leur cours d'eau à l'oeil puisque les niveaux ont augmenté de façon marquée dans les derniers jours.

« On a commencé à suivre l’évolution de la crue des eaux depuis une bonne semaine. On a voulu être proactif pour ne pas se faire prendre les deux pieds dans l’eau », a affirmé avec une touche d’humour le maire de Saint-André-Avellin, Jean-René Carrière.

La municipalité a entamé, vendredi, la préparation et la distribution de sacs de sable pour que les résidents puissent ériger des digues. Déjà une centaine des 500 sacs disponibles ont été distribués, selon le maire.

« Tant et aussi longtemps que le niveau de l’eau ne descendra pas sous cinq pieds cinq [1,67 mètre], cinq pieds six [1,7 mètre], on va rester en alerte », a précisé également le maire.

Même scénario à Pontiac, alors que la mairesse de l'endroit, Joanne Labadie, met la main à la pâte pour préparer des sacs de sable.

« La rivière peut monter encore un autre 30 à 50 centimètres. Alors je suggère aux gens de se préparer pour ça dans les 72 prochaines heures », prévient-elle.

Le gouvernement provincial est également présent sur le terrain, selon le député libéral de Papineau, Alexandre Iracà.

« Par rapport à ce qui s’est passé l’année dernière, on a appris beaucoup […] On a procédé à l’embauche d’un directeur régional spécifiquement pour la sécurité civile […] On est plus à l’affût de ce qui s’en vient », explique le député, en précisant que le directeur a pour rôle d’apporter du soutien aux Municipalités de l’Outaouais.

M. Carrière et M. Iracà s’entendent toutefois pour dire que la crue de cette année ne sera pas aussi importante que celle de 2017, et que les inondations devraient être minimes dans le secteur.

« On anticipe moins de maisons inondées. La température semble vouloir nous aider cette année. On s’attend à sept ou huit maisons [inondées] dans le village », estime M. Carrière.

Avec les informations d'Antoine Trépanier et Estelle Côté-Sroka

Plus d'articles

Vidéo du jour


Regardez la réaction de cette fille!





Rabais de la semaine