Retour

Des sinistrés de Clarence-Rockland peinent à obtenir de l'aide financière

Des propriétaires de chalet inondés ce printemps à Clarence-Rockland, dans l'Est ontarien, déplorent le fait qu'ils n'ont droit à aucune compensation des programmes d'aide aux sinistrés. Ils espèrent que le gouvernement de l'Ontario les bonifie.

Il y a quelques semaines, l’eau de la rivière des Outaouais envahissait la maison de Jean Lefebvre. Une fois l'eau retirée, les réparations ont débuté. Tout le filage de la maison a notamment dû être refait.

Cette maison n’est pas sa résidence principale. Il loue la propriété à sa fille.

« C’est supposé être ma retraite, ça ici. Tu te lèves le lendemain matin et tu as 50 000 $ de dommages dans la maison. Et là, tu te demandes, est-ce que je vais l’arranger, est-ce que ça va remonter l’an prochain? », a déclaré M. Lefebvre.

Il déplore l’absence d’aide financière de la part de la province pour les gens qui ne résident pas dans leur propriété inondée. Même son de cloche pour Gilles Leroux, qui a vu son chalet gravement endommagé par la crue printanière.

« On regarde ce que nos voisins du côté de la rive québécoise ont pour les résidences secondaires et on trouve ça intéressant. On espère que le gouvernement va arriver avec des choses semblables un moment donné », a indiqué M. Leroux.

Le maire compte agir

Depuis que le gouvernement du Québec a bonifié son aide aux propriétaires de résidence secondaire, le maire de Clarence-Rockland compte soulever cette question à Queen’s Park.

« Je vais faire une autre demande plus tard dans le mois, pour voir si on peut aller chercher quelque chose quelque part. Je vais aussi demander au comté s’il aurait de l’argent aux services sociaux pour aider ces gens-là », a expliqué Guy Desjardins.

M. Lefebvre est reconnaissant des efforts du premier magistrat, mais il espère une aide plus concrète du gouvernement fédéral et provincial.

Il a été impossible de savoir si le gouvernement ontarien envisage une bonification du programme d’aide aux sinistrés. Mais les résidents de Clarence-Rockland doivent rencontrer leur député provincial le 7 juin. Ils espèrent avoir des réponses à leurs questions.

D’après un reportage de Claudine Richard

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine