Retour

Des sinistrés espèrent renverser le décret de Québec

Plusieurs sinistrés de Gatineau ont fait entendre leur mécontement à la veille d'une consultation publique organisée par le gouvernement du Québec. Ils espèrent renverser le décret provincial sur la rénovation des maisons inondées dans les zones de grands courants.

« On est vraiment en train de nous donner des coups de pieds lorsqu'on est déjà à terre », s'est insurgé un sinistré gatinois, Réjean Belcourt.

Le décret en question prévoit la démolition des édifices dont la valeur des rénovations excède 50 % de la valeur foncière dans les zones de grands courants, dites 0-20 ans.

Le député provincial Marc Carrière a apporté son soutien aux sinistrés, mais a souligné que la sécurité devait primer. « Il faut prendre des décisions parfois pas très faciles », a-t-il déclaré.

L'Association des riverains de la rue Jacques-Cartier Ouest a écrit une lettre à la ministre Stéphanie Vallée pour demander un changement, mais n'a reçu qu'un accusé de réception.

La présidente de l'association, Lucie Fortin, se rendra à la consultation de lundi, mais n'est pas convaincue que celle-ci changera les choses.

« C'est uniquement une consultation [...] On ne vient pas dire qu'ils vont effectivement écouter les gens pour changer », a-t-elle déclaré.

Le député Carrière et la ministre Vallée sont attendus lors de la consultation qui aura lieu au Palais des Congrès de Gatineau lundi, à 19 h 30.

Plus d'articles

Commentaires